Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 17:49

 

Suite à l'annonce de l'augmentation des cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules liés aux implants mammaire, LAGC-AIM, (ici), le Directeur Général de la Santé a demandé un rapport à la Haute Autorité de Santé le 11 mars dernier, concernant les implants mammaires.

 

Je vous en parlais dans le compte-rendu du dernier comité de suivi. (ici)

 

L'HAS a mis en ligne hier son calendrier (ici) afin d'émettre des recommandations sur le bon usage des prothèses mammaires en esthétique et en reconstruction, des risques liés à ces dispositifs, des techniques alternatives en reconstruction mammaire après mastectomie pour cancer, des éventuelles reconstructions après LAGC-AIM et d'élaborer une fiche d'informations complète pour toute candidate à l'implantation.

 

Il va falloir être patiente, le rapport définitif est prévu pour le 11 septembre 2015, 6 mois de travail pour étudier la littérature et les différentes études parues dans ces différents domaines.(ici)

 

J'avais cru comprendre que nos autorités sanitaires prenaient le dossier à bras le corps et que des décisions rapides seraient prises ... Mais rien ne sera décidé avant ce rapport qui va êre bien long à produire !

 

De plus, à la suite de ce rapport, si l’orientation du collège est que la HAS produise un document d’information destiné aux patientes, la durée d’élaboration varie de 2 à 4 mois si une phase test est incluse.   

 

Pas de doute que l'information aux futures implantées sera complète d'ici là, nous pouvons compter sur les chirurgiens esthétiques !

Combien de femmes seront opérées pendant ce temps sans être parfaitement informées de TOUS les risques que ces prothèses leur font prendre ?

 

Je croyais que nous parlions de Santé Publique .....

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chapuis 18/04/2015 01:39

Les lobbying économiques sont très forts et la santé n'est pas une priorité pour la ministre de la santé qui est pourtant une femme !
J'ai bien peur que le 11 septembre 2015, aucune interdiction ne soit décrétée par la HAS.
Par exemple, l'étude Lucie qui concerne toutes les porteuses d'implants n'a bénéficié que de 162000€ versés par l'ANSM alors que l'étude Brick, concernant l’évaluation de la sécurité des implants mammaires en chirurgie reconstructrice a reçu 500000€.C'est inconcevable que des différences soient pratiquées concernant la santé des femmes, qu'elles aient eu un cancer ou une pose d'implant en esthétique, c'est intolérable.

Victime de prothèses PIP 18/04/2015 13:15

Bonjour Line,

Les 162000€ versés pour Lucie ne sont qu'un premier versement pour l'étude de faisabilité. Le financement prévu est de 1 million d'euros.

Je suis d'accord avec toi que les lobby sont très importants autant les labos qui fabriquent les prothèses, et ils ne sont pas tous français, autant les chirurgiens esthétiques pour qui cette intervention représente la 2ème intervention la plus lucrative après les liposuccions.

L'HAS ne décrétera aucune interdiction, ce n'est pas dans ses compétences, elle ne fait qu’emmètre des avis et des recommandations, qui seront suivies ou pas par le ministère et l'ANSM.

Joëlle

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 339

Visiteurs uniques : 165 779

Pages vues : 367 867

Commentaires : 1438