Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 09:49

Nous avons dû attendre 2 ans pour que se tienne ce procès en appel ...

C'est long pour nous, mais c'est malheureusement

le temps de la justice.

 

 

Sur la tenue du procès et l'organisation

 

L'actualité dramatique a éloigné les médias du procès , c'est dommage, compte tenu de l'ampleur de ce scandale sanitaire sans précédent, mais l'ambiance du procès a été plus sereine et presque "familiale".

Un peu trop intimiste cependant, l'impression d'être entre nous, sans intérêt pour l'extérieur.

Trop peu de femmes se sont déplacées.

Je le déplore, mais je peux le comprendre ... Certaines m'avaient prévenue, qu'elles étaient lassées, déçues, ne croyaient plus à la justice.

D'autres voulaient venir, mais c'était financièrement ou physiquement impossible.

D'autres encore, souhaitent tourner la page, trop difficile d'en parler et de réentendre tout ce qui se passait dans cette entreprise et le denni de leurs souffrances. 

Enfin, beaucoup avaient honte et culpabilisaient après avoir été stigmatisées par les médias, puis dans leur entourage ou sur leurs lieux de vie. 

La cour nous a entendues et nous a donné, comme à Marseille, la possibilité de nous exprimer. C'était important pour nous et je remercie les membres de la cour de leur humanité et de leurs paroles à notre égard.

Les femmes se sont toutes présentées très dignes, sans haine, mais toujours combatives et encore en colère pour certaines, ce qui est parfaitement compréhensible. 
 

 

Sur les prévenus

 

Le même constat qu'à Marseille concernant l'absence de certains responsables de l'entreprise, mais il ne pouvait en être autrement, nous étions là pour la même procédure.

Mis à part Mr Mas, qui n'a pas changé d'un iota concernant sa certitude d'avoir créé le meilleur gel au monde et qui maintient sa totale inoquité, les autres prévenus m'ont semblé plus "humains" cette fois ci et semblent avoir pris la mesure de ce qu'ils ont fait et des dégâts causés chez tant de femmes innocentes.

Par contre, ils ont maintenu leur ligne de défense consistant à rejeter sur les autres leur responsabilité. Tous ne reconnaissent pas la dangerosité du gel, mais leurs arguments sont développés dans les débats.

A noter, que seule Mme Font n'avait pas fait appel de sa condamnation.

 

Sur les débats

 

Ils ont été riches comme à Marseille, animés par un président et un avocat général qui posaient des questions très pertinentes et étaient vraiment intéressés et impliqués.

Les quelques avocats de parties civiles présents ont contribué à des échanges constructifs.

Les défenseurs "jouant" leur rôle en ne manquant pas de souligner leur respect et leur compassion vis à vis des femmes victimes de leurs clients.

 

Sur toutes les plaidoiries 

 

Chacun a joué son rôle avec talent des 2 côtés de la barre.

 

 

Sur le réquisitoire

 

Il a été minutieux et argumenté. Vous pouvez le lire en détail dans un de mes articles.

L'avocat général a demandé le maintien de la peine pour Mr Mas, un alourdissement de celle de Mr Couty et la confirmation pour les autres.

Il nous a les expliquées et comprend notre déception devant ces peines qui semblent faibles au vu de nos préjudices, mais il nous rappelle la loi.

Il a demandé à ce que la décision envers Mr Mas soit appliquée au plus vite. (mandat de dépôt lors du rendu du jugement ...). J'espère vraiment que sur ce point, il sera entendu et suivi par la cour.

 

 

Le jugement est mis en délibéré et sera rendu le lundi 2 mai 2016 à 14h,

salle des assises au Palais Verdun à Aix en Provence.

 

 

Il faut encore nous armer de patience. D'autant plus que l'autre procédure pour "blessures et homicides involontaires" est toujours en cours d'instruction.

Tant que cette instruction n'est pas close, nous n'aurons pas de date de procès.

 

Il faut rester mobilisées et continuer à faire évoluer les choses concernant l'information des femmes et leur suivi après implantation, l'instauration d'un registre regroupant les implants et surtout nous attendons avec impatience les nouvelles réglementations européennes concernant les procédures de certifications, toujours en discussion mais qui ne devraient plus tarder à arriver.

 

Cette triste affaire aura au moins eu le "mérite" de pointer les failles de nos systèmes de santé et de contrôles et de nous faire nous rencontrer.

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP

 

Comme pour le procès de Marseille, Annie Mesnil, secrétaire de l'association PPP, m'a transmis son compte-rendu du procès (ici

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ginette 29/11/2015 18:06

Merci pour ton travail et de tes disponibilités que beaucoup d'entre nous ne pouvons libérer. Je viens de tout relire, ça remue. A la prochaine à vous toutes.

Victime de prothèses PIP 29/11/2015 20:11

Bonsoir Ginette,

Merci d'avoir témoigné ...
Je suis encore à rédiger les plaidoiries de toutes les parties et les derniers témoignages ... Tu vas avoir encore de la lecture !

Joëlle

gauthier 26/11/2015 15:28

Merci Joëlle pour ces compte-rendus si bien relatés. Est-ce que vous êtes à vos frais? Etes-vous remboursée des frais du voyage et du séjour au moins?

Je n'ai pas pu m'associer à cette plainte, mais je souhaiterais au moins participer à vos frais.
Ma réaction à la décision:
que fait la Cour entre le 26 novembre 2015 et le 2 mai 2016? Pourquoi pas une délibération dans la foulée et un jugement immédiat?
Et oui 4 ans, comment mesurer la pertinence d'une telle durée?
Si on compare avec le temps de souffrance des femmes impactées par les méfaits de M.Mas, difficile de comprendre ce qui justifie cette peine.
Autrefois il y avait la notion de perpétuité assortie à un crime. Il n'y a pas de crime intentionnel, mais il y a bien une faute criminelle...
Cela fait 5 ans que l'on m'a retiré les 2 prothèses PIP éclatées et je n'ai malheureusement pas fini d'en payer les conséquences.

cordialement

Victime de prothèses PIP 26/11/2015 16:39

Bonjour,

Pas de soucis pour mes frais, nous sommes indemnisées par le tribunal.
Merci pour l'intention, mais je ne la fais pas pour çà.

Il y a plus de 7000 parties civiles, des milliers de documents à consulter, notamment les dossiers des victimes, les conclusions de tous les avocats ... Impossible de juger sans lire tout çà ...

C'est un procès qui relève de la consommation et 4 ans c'est la peine maximum possible;
La procédure pour "blessures et homicides involontaires" pourra prononcer de plus lourdes peines.

Prenez soin de vous.

Joëlle

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 338

Visiteurs uniques : 163 841

Pages vues : 364 977

Commentaires : 1429