Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 23:36

Un scandale sanitaire de plus ...

 

Le générique du Taxotère, le Docétaxel, utilisé en autre dans le traitement du cancer du sein, a provoqué la mort de 7 femmes en France. (ici)

Ce qui est incroyable, c'est que le même phénomène se répète encore, il y a eu des alertes et l'ANSM n'a pas réagit !

Une oncologue du CHRU de Brest a déclaré les effets indésirables du générique il y a 5 ans à l'ANSM et a cessé de le prescrire.

« Cela fait au moins cinq ans que je n'en prescris plus dans les cancers du sein car, depuis l'arrivée des génériques - et pas seulement avec un seul générique -, on voyait arriver une toxicité que l'on a fait remonter à l'ANSM. Celle-ci nous a répondu de façon évasive : "On ne voit pas trop. Effectivement, dans la nouvelle formulation, il y a un excipient différent, la formulation a changé...". Mais sans plus de réaction. » (ici)
 
L'été dernier l'Institut Gustave Roussy a déclaré 3 décès, sans plus de réaction de l'ANSM. Les prescriptions ont cessé en août à Villejuif.(ici)
 
En septembre, une enquête de pharmacovigilance est ouverte ...(ici)
 
Depuis, 4 autres décès ont été signalés toujours avec ce générique !
 
Le Figaro ayant révélé l'affaire, l'ANSM a envoyé une lettre aux professionnels de santé le 15 février (ici) et indique que les résultats de l'enquête de pharmacovigilance seront présentés le 28 mars prochain.
Une alternative est proposée sans recommandation particulière.
 
L'Institut Curie a suspendu son utilisation depuis hier, suite à 2 décès. (ici)
 
Et, hier le 17 février, enfin, l'ANSM et de l'INCa recommande par précaution d'éviter de prescrire ce traitement. (ici)
 
L’ANSM rappelle que les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament dont ils ont connaissance au centre régional de pharmacovigilance dont ils dépendent géographiquement. Les patients et les associations agréées de patients peuvent également signaler tout effet indésirable à leur centre régional de pharmacovigilance.
Pour plus d’information :   Déclarer un effet indésirable
 
C'est incroyable d'avoir attendu si longtemps, malgré les alertes, pour prendre une décision.
 
Cette agence est censée réagir aux alertes et une fois de plus, il faut attendre des décès et le battage médiatique pour qu'une décision soit prise.
 
Attendons maintenant les résultats de l'enquête le 28 mars prochain.
 
Message rassurant pour les femmes qui ont reçu ce produit, les effets toxiques sont précoces ... Si vous n'avez pas eu de réactions rapides, tout ira bien.
 
 
Article écrit par Victime de prothèse PIP

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 339

Visiteurs uniques : 165 779

Pages vues : 367 867

Commentaires : 1438