Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 20:58

ansm logo

 

Juste avant le procès, en avril 2013, l'ANSM avait publié un dossier reprenant l'historique de l'affaire et donnant les évènements indésirables recensés jusqu'en décembre 2012. (ici)

 

Hier, a été publié le dernier bilan des signalements de matériovigilance liés aux prothèses frauduleuses PIP actualisé à fin mai 2013. (ici)

 

16 426 femmes ont subi une explantation de leur(s) prothèse(s) en gel de silicone PIP entre 2001 et fin mai 2013 (soit 1 436 femmes de plus qu’à fin décembre 2012).

 

Soit 28 276 explants (soit 2 632 explants de plus qu’a fin décembre 2012).

 

Le taux d’implants PIP défaillants est à ce jour de 25,4 % (7 186/28 276).

Le taux d’effets indésirables avec des implants PIP constaté à ce jour est de 16,5 %

 

(4 670/28 276), répartis comme suit :

 

- 2153 soit 46% de coques à différents stades

- 1248 soit 27% de siliconomes, adénopathies ou lymphorées

- 532 soit 11% d'épanchements

- 383 soit 8% d'infections

- 353 soit 8% d'autres réactions

 

Au total 5 434 femmes ont rencontré au moins un dysfonctionnement de leur(s) implant(s) et 2 883 au moins un effet indésirable. Ces nombres ne peuvent s’additionner, une même femme pouvant cumuler dysfonctionnement de l’implant et effet indésirable.

 

À fin mai 2013, 4 303 femmes (soit 242 femmes de plus qu’à fin décembre 2012) ont subi une explantation sur signe d’appel, qui correspond à la détection d’un dysfonctionnement de l’implant et/ou à un signe clinique ayant eu pour conséquence l’explantation de prothèse PIP.

 

Une rupture de prothèse PIP avec signe d’appel clinique ou détection lors de l’échographie a été déclarée à l’ANSM pour 2 844 femmes (soit 141 femmes de plus qu’à fin décembre 2012), ce qui correspond à un total de 3 458 implants rompus (soit 195 implants rompus de plus qu’à fin décembre 2012), certaines femmes ayant eu plusieurs prothèses rompues.

 

Un total de 1 851 femmes (soit 125 femmes de plus qu’à fin décembre 2012) ont été signalées à l’ANSM pour avoir été explantées sur signe d’appel et ayant présenté au moins un effet indésirable.

Cela correspond à 2 504 implants (soit 228 implants de plus qu’à fin décembre 2012).

Ces réactions sont observées avec ou sans déclaration de dysfonctionnement de la prothèse et concernent essentiellement des réactions inflammatoires.

 

D’avril 2010 à mai 2013, l’Agence a enregistré 12 094 déclarations d’explantations préventives (soit 1 194 femmes de plus qu’à fin décembre 2012) dont 11 151 avec des dates d’explantation renseignées par le déclarant.

 

Dans 20 % des cas lors de l’explantation préventive (2 434 femmes soit 175 femmes de plus qu’à fin décembre 2012), il y a eu découverte d’un dysfonctionnement de la prothèse (rupture, suintement…) et/ou d’un effet indésirable non détecté par les examens précédant cette intervention.

 

Un total de 70 cas d’adénocarcinomes mammaires (soit 6 cas de plus qu’à fin décembre 2012) a été signalé à l’Agence à fin mai 2013 chez les femmes porteuses de prothèses en gel de silicone PIP. Ces lésions tumorales sont observées quel que soit le contexte de l’implantation (esthétique ou reconstruction).

 

A noter qu'un bon nombre de femmes ne sont pas encore explantées ... La plupart du temps faute de moyens financiers.

 

Certains chirurgiens continuent de demander des dépassements d'honoraires très importants ... Jusqu'à 5000€. C'est inadmissible !


Le problème des siliconomes n'est pas résolu ... La règle étant de surveiller voir de les enlever. Mais dans ce cas, il est important de consulter des chirurgiens habilités, cancérologues de préférence ... Toucher aux chaînes ganglionnaires n'est pas anodin. 

 

Nous attendons toujours le démarrage de l'enquête de suivi épidémiologique des femmes ayant porté des implants PIP ... Le protocole est en cours d'écriture et le recrutement ne devrait plus tarder.

 

Nous attendons également la réunion d'un comité de suivi ... Le dernier datant de décembre 2012 !

 

Je ne manquerai pas de vous tenir informées dès que j'aurai des informations sur ces derniers points.

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Victime de prothèses PIP 29/06/2013 11:36

J'ai les connaissances et les contacts ... Je vous en fais profiter ... c'est le but de ce blog.

Très heureuse d'être utile.

Chrys46 28/06/2013 23:22

Je viens de prendre connaissance de votre message... je vous remercie très sincèrement pour ce que vous faites Joëlle, sans vous, beaucoup de dossiers n'auraient, sans doute, pas avancés ou même vu
le jour... Je vais m'empresser de suivre ces consignes, et je vous tiendrais au courant des suites données... Par ailleurs, le plus important pour moi, serait de trouver un chirurgien qui puisse
m'aider dans une chirurgie, (encore une), mais, qui serait, peut-être la dernière vers une libération d'effets secondaires faute de siliconomes dispersés et de douleurs quotidiennes... Je ne sais
plus à qui m'adresser ?! si vous avez une solution aussi, pour cela, je prends bien volontier... Je vous remercie encore, à très bientôt. Très sincères amitiés.

Victime de prothèses PIP 28/06/2013 10:30

Chrystin,

Une excellente nouvelle pour vous ... Voici la réponse de nos avocats :

Chère Madame,
Le Procureur avait délimité la période des infractions.
Cependant, la Juge n'a aucune limite de temps. Je déposé pour ma part des dossiers antérieurs et aucune difficulté m'a été soulevée.
Je ne peux que conseiller à cette femme de se constituer partie civile dans le cadre de l'instruction.

Déposez votre dossier auprès de la juge Anaïk Le Goff au tribunal de grande instance de Marseille.

Victime de prothèses PIP 27/06/2013 22:32

Chrystin, il n'y a aucune certitude puisque la traçabilité des prothèses au sein de l'usine PIP était falsifiée.

Quant à l'analyse de votre prothèse, c'est très cher et je ne suis pas sure que si la conservation n'a pas été parfaite, vous ayez des résultats.

J'ai posé la question de la recevabilité de votre plainte aux autorités sanitaires et à nos avocats et je vous tiendrais au courant dès que j'aurais une réponse.

Chrys46 27/06/2013 01:32

Merci Jöelle, pour votre réponse, mais je dois comprendre, qu'il est quasi certain, que mes prothèses PIP de déc.1993 étaient, elles aussi, avec un ''gel pourri-maison''?! j'avais entendu dire,
(par un journaliste,lors d'un reportage)qu'au début de son activité, il choisissait de remplir les prothèses en fonction de leurs destinations... à savoir, les prothèses destinées aux cabinets de
chirurgiens ayant une clientèle aisée avec du gel conforme, et les autres, avec du gel ''pourri-maison'' ?! Ayant économisé durant des années, pour enfin pouvoir accéder à cette opération, qui
devait me débarrasser d'un complexe devenu trop pesant, j'avais choisi un chirurgien ''réputé'' du 6ème arrondissement de Lyon, pratiquant des tarifs plutôt élevés... à la vue de cette affaire,
j'avais espéré avoir, peut-être eu ''la chance'' de bénéficier du gel conforme... s'il a reconnu ce que vous dites, alors, mes espoirs vont définitivement pouvoir s'envoler ?!
J'ai une question à ce sujet : ayant conservé une de mes deux prothèses au fond d'une armoire, (prothèse gauche, car la droite était détruite, voire fondue, d'après le chirurgien qui mes les a
retirées en 2005), Comment, par qui et à quel prix, pourrais-je faire analyser son contenu, pour savoir, s'il s'agit d'un gel conforme ou non ?! Merci encore pour ce que vous faites.

Victime de prothèses PIP 26/06/2013 11:36

@ Chrystin, ce n'est pas un détail ...

Monsieur Mas a reconnu lui même pendant le procès, avoir toujours utilisé son gel "maison".

Il reconnait un problème réglementaire seulement avec l'arrivée de la certification en 1997.

Lors de mon témoignage au procès, j'ai évoqué ce problème de ne prendre en compte que les femmes à compter de 2001, date de la réintroduction du silicone en France.

Je relance les autorités sanitaires et judiciaires sur ce sujet.

Prenez soin de vous.

@ Martine, je vous comprends, mais nous ne devons pas baisser les bras ... Nous finirons par être entendues.

Calmez votre colère et pensez à vous, gardez votre énergie pour vous reconstruire.

bricourt 26/06/2013 07:53

Merci pour vos commentaires et vôtre compte rendu qui sont toujours très important pour nous, pour ma part il est vrai que l'opération et l'explantation m'a couté en tout 6250 euros, étant au
chômage partiel ma situation était difficile mais avec la lettre de l'ANSM qui nous demandait d'enlever les prothèses PIP j'ai immédiatement eu recours a l'opération craignant pour ma santé et
comme tout le monde des complications ( réaction inflammatoire sur le sein gauche et 1 mois après nouvelle opération pour tout nettoyer et remettre la prothèse, puis une aponévrose au bras gauche
pendant plus d'un mois, bref après tout sa il faut avoir le moral c'est impossible, toujours autant de colère et d'angoisse dès que je lis un article sur l'affaire PIP, psychologiquement c'est
infernal.
Merci de penser aux victimes mais je reste pessimiste pour la suite et même ils vont nous tuer moralement.

Chrys46 26/06/2013 00:53

Félicitation Joëlle, pour tout votre travail. Je souhaiterais apporter, tout de même, un ''petit détail'' supplémentaire... tous ces chiffres ne tiennent pas compte des femmes ayant reçu des
prothèses PIP depuis le début de la création de cette entreprise, et depuis de début des ''magouilles'' de JC MAS, à savoir 1990...
Un ''chirurgien réputé'' m'a posé des PIP en décembre 1993, j'ai subit plusieurs opérations suite à des problèmes de ruptures et fuites, de nombreuses autres intervention depuis, et encore de gros
problèmes de silicones actuellement, qui m'handicapent réellement et me font souffrir, sans que personne, ne puisse me prendre en charge médicalement et techniquement parlant, (même à mes frais,
car j'ai toujours tout payé seule), afin de me supprimer ces douleurs quotidiennes... Je suis vraiment anéantie physiquement et psychologiquement, et même pas prise en considération ! je ne figure
même pas dans ces chiffres... de plus, j'imagine que je ne suis pas la seule dans ce cas... Je suis encore un cran en dessous toutes ces femmes qui ont souffert et souffrent encore dans cette
affaire, mais qui sont tout de même prises en compte... je trouve cela inadmissible, que l'état fixe des dates qui ne correspondent pas aux dates du début de cette tromperie !

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442