Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 20:12

http://catherinecerisey.files.wordpress.com/2011/06/asco1.gif?w=232&h=299

Le 47e congrès américain du cancer, l’American Society of Clinical Oncology (Asco), le plus important colloque mondial de cancérologie réunissant près de 30.000 cancérologues à Chicago (Illinois, nord) a eu lieu du 3 au 7 juin dernier.

La presse a largement fait écho d'une grande étude de "chimio prévention" sur des femmes ménopausées, à haut risque de cancer du sein (antécédent personnel ou familial), mais sans prédisposition génétique ni de mutation type BRCA1 ou BRCA2. :0016:

 

Qu'en est-il exactement ?

 

Cette étude a testé l'exemestane (Aromasine), une molécule de la famille des anti-aromatases, médicaments qui bloquent la production d'oestrogènes, contre un placebo.

4560 femmes ont pris 1 comprimé par jour (anti-aromatase contre placebo) pendant 5 ans.

11 cancers du sein ont été diagnostiqués dans le groupe exemestane contre 32 dans le groupe placebo, soit 65% de moins, après 5 ans de prise quotidienne.

 

C'est un résultat intéressant, mais à nuancer cependant.

 

En effet, l'exemestane présente de nombreux effets secondaires : fatigue, bouffées de chaleur, douleurs articulaires parfois très invalidantes, de plus, à long terme, risque de problèmes cardio-vasculaires ou d'ostéoporose.

Ce traitement est aujourd'hui proposé aux femmes ménopausées ayant eu un cancer du sein hormono-dépendant pour éviter une récidive. Il est souvent arrêté en raison des effets secondaires mal supportés. :0039:

 

Est-il légitime de proposer ce traitement, avec les risques qu'il comporte, à toutes les femmes de plus de 60 ans, sachant que sur 2500 femmes traitées, moins d'une vingtaine de cancers "seulement" ont été évités ? :0009:

 

De plus, on sait que l'âge de la survenue du cancer du sein se situe majoritairement entre 50 et 74 ans, âges retenus pour le dépistage systématique, et environ 5% sont retrouvés avant 40 ans. Donc 60 ans pour une prévention, est-ce le bon âge ? :0081:

 

C'est une fausse "bonne nouvelle", les oncologues français restent d'ailleurs très nuancés sur les résultats de cette étude, de plus, le recul est insuffisant compte-tenu des effets à long terme de ce traitement. 

 

Mesdames, le médicament miracle n'est pas encore découvert, continuez à surveiller vos seins, surtout si vous êtes à risque, et profitez du dépistage dès qu'il vous est proposé.

 

 

Article écrit par Victime de prothèse PIP


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442