Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 18:28

prévenus pip

 

Le procès se termine par la dernière plaidoirie de la défense.

 

Maître Haddad,

défenseur de Jean Claude Mas.

 

Il étouffe, près des prévenus et des avocats des parties civiles ... Il plaidera à la barre réservée aux témoins devant le tribunal !

Il a besoin de l'air apporté par la présidente du tribunal. Il remercie tous les personnels du tribunal qui ont oeuvré pour le bon déroulement de ce procès.

 

Il remet au procureur des tests faits par le laboratoire LEMI de 2002 à 2009. (ici)

Il s'étonne que personne n'ai cherché à les avoir puisque Monsieur Mas l'avait signalé en garde à vue le 30/11/2010. Lui, a appelé le laboratoire, a demandé ses tests par courrier et les a reçu hier matin !

 

Sa première pensée est pour ces femmes dignes qui ont témoigné ... Ces tests sont importants ... Il n'y a aucun caractère de gravité attaché au gel.

 

Il fera une plaidoirie courte, car ses confrères exceptionnels ont tout dit avant lui, ils ont accompli leur mission. 

 

Il fait allusion à l'allocution de Monsieur Pierre Drai, ex-président de la cour de cassation, lors du centenaire du "J'accuse de Zola" (ici) et cite cette phrase

 

"Ils nous ont appris que, dans l'action de juger, il fallait toujours laisser place au doute mais que, jamais, la moindre place ne devait être laissée à la "rumeur", au "préjugé", au soupçon."

 

Il rappelle que la citation de son client n'était pas datée et sa rédaction bâclée.

Il a écouté avec respect et considération le procureur sur la nécessité de cette procédure ... Êtes-vous sur de l'utilité de ce procès au pénal ?

Le code de procédure pénal est pour les gentlemen du droit pas pour les voyous, quand il soulève une nullité ou l'incompétence du tribunal, ce n'est pas une insulte.  

 

Le choix des 3 procédures est légal.

 

Un mois pour ce procès a permis de faire l'instruction qui n'a pas été faite.

 

La présidente a lu le rapport de l'ANSM d'avril 2013, elle a fait preuve d'honnêteté intellectuelle ... Il n'y a pas de danger !

 

Il ne faut pas céder à 


- Lpression des femmes, qui sont allées manifester devant le ministère de la santé,ni à

- La pression politique, nous étions en période électorale ... lorsque le ministre de la santé a préconisé l'explantation préventive ... IL n'est pas médecin ... C'est dangereux et stupide, cela constitue des risques supplémentaires, ni à 

- La pression médiatique ... Nous avons été "écrasés" à notre arrivée dans ce tribunal, c'est un scandale international relié par les médias.

 

La tromperie, Monsieur Mas la reconnaît,

je ne demande pas de relaxe pour la tromperie.

 

Sous la pression, le procès PIP est devenu le procès de masse, le procès de Monsieur Mas. 

 

La société PIP est une personne morale qui a une assurance. Allianz a été déboutée devant le tribunal de commerce.

 

Pourquoi avoir laisser saccager les locaux et les ordinateurs de la société ? C'étaient des éléments de preuve, notamment la comptabilité.

 

Des centaines de milliers de prothèses sont à l'abandon, les enfants des gens du voyage qui squattent l'usine, jouent au ballon avec.

 

Pourquoi ne pas avoir donné la parole aux médecins ? "Quand on ne cherche pas, on ne trouve pas" ... Ce sont les paroles du procureur et c'est ce que vous avez fait. 

 

L'affaire PIP est un grand bazar mondial ... L'OMS ne recommande pas l'explantation, mais pointe les failles du système de contrôle et de certification ... L'explantation a été recommandée à l'encontre des autorités médicales, se contenter de surveiller aurait suffit.

 

Claude Nos, grand cancérologue, interrogé pour savoir s'il était inquiet a répondu "Monsieur Mas est un charlatan mais il n'a tué personne, pas de panique, il n'y a pas de cancer induit".

 

Le professeur Khayat, autre grand cancérologue a même déclaré que le taux de cancer chez les porteuses PIP était inférieur à la moyenne.

 

C'est la faillite du système de santé ... L'AFSSAPS a changé de nom pour devenir l'ANSM ... C'est la faillite des organismes certificateurs.

 

Récemment, l'ANSM, a fait des inspections inopinées chez Ceraver, fabricant de prothèses ... Ils ont parlé d'une non conformité administrative, d'un marquage "CE" sans autorisation ... çà me rappelle quelque chose ... L'ANSM et Marisol Touraine ont eu des propos rassurants. 

 

Michèle Rivasi, députée européenne, parlait de la gravité de la situation, d'essais sans autorisation. Elle préconise des inspections inopinées.

 

L'agence de sécurité ne sécurise rien et les certificateurs ne certifient rien.

 

Le procureur a défendu son choix de ne poursuivre que certaines personnes, son choix de l'enquête préliminaire ... Vous l'avez fait pour calmer la pression politique et populaire ... L'instruction a été faite à la barre ... Pourquoi ?  

 

Pourquoi, alors qu'il n'y a pas de caractère dangereux du gel ? ... Il cite plusieurs femmes qui ont témoigné ... Elles ont parlé de leurs souffrances, de leur perte de confiance et de leurs doutes.  

 

Il n'y a aucune inquiétude sur le caractère dangereux du gel ... Vous êtes entendus dans le monde entier ... La tâche la plus lourde c'est la votre.

 

Le procureur est le garant de l'ordre public, il aurait du se lever et dire que ce produit n'a pas de caractère de dangerosité.

 

Comment ne pas blesser, offenser, humilier ? ... Il ne dira rien sur les autres prévenus en accord avec Monsieur Mas.

 

Monsieur Mas a pris ses responsabilités dès le premier jour,

il a reconnu la tromperie.

 

La société PIP avait un directoire et un conseil de surveillance. On reproche à Monsieur Mas d'être omniprésent, mais il se doit en tant que président du conseil de surveillance de contrôler tout à tout moment. Il avait le pouvoir de contrôle et de vérification. Cependant, il était absent 6 à 8 mois par an.

 

Ne pas poursuivre cette société est une erreur. Si la société avait été citée, en tant que gérant de fait, Monsieur Mas n'a pas de responsabilité pénale.

 

Monsieur Mas est coupable, responsable et condamnable.

 

Le laboratoire LEMI, par sa directrice Madame Harmand, m'a envoyé les tests pratiqués de 2002 à 2008. Ces tests faits à la demande de PIP prouvent qu'il n'y a ni toxicité, ni dangerosité ni cytotoxicité. Le procureur aurait du demander ces tests.

 

Le rapport de la DGS et de l'AFSSAPS du 01/02/2012, (ici), évoque la matériovigilance, Mademoiselle Font la faisait, les chirurgiens non ... On ne leur a pas demandé pourquoi ils ne l'ont pas fait.

 

Le rapport du NHS dit qu'il n'y a pas de danger pour la santé ... Pourquoi çà fait mal de dire des bonnes nouvelles ?

 

Le rapport de l'ANSM d'avril 2013 est à élever comme une statue, il n'y a pas de danger.

 

C'est bien pour ces dames !

Donc, je plaide la relaxe pour l'aggravation.

 

Les excès sont mauvais en tout ... La tromperie aggravée est punie de 4 ans de prison et 75 000 € d'amende, pourquoi avoir demandé 100 000 € ?

 

Quant à l'escroquerie envers le TÜV, il n'y a aucun contrat qui lie PIP et le TÜV ... Dons, pas de contrat, pas de mission.

 

30 tonnes d'huile Brenntag achetées par an ... soit 2,5 tonnes par mois, çà ne se cache pas dans un camion !

 

TÜV Allemagne est partie civile, mais c'est TÜV France qui a facturé les audits (société immatriculée en France). Il n'y a pas de contrat, pas de mission avec TÜV France. L'infraction est valable s'il y a des éléments constitutifs de cette dernière ... Où sont-ils ?

 

TÜV a contrôlé le personnel sur fiche ... C'est sérieux ?

 

Mas n'a pas donné d'instruction pour la bascule informatique.

 

J'ai été aide-comptable, il y a le principe de la partie double ... Les jetons de présence constituent une écriture au crédit sur la banque et au dédit pour le bénéficiaire ... Mais la comptabilité n'a pas été saisie, il n'y a pas de trace ... Si elle avait été saisie, on aurait pu savoir réellement  ce qu'il devait toucher et ce qu'il a touché réellement. 

 

Dans le code du commerce, c'est l'assemblée générale des actionnaires qui décide du montant et de l'attribution des jetons de présence.

 

Selon le rapport de Maître Huertas, Mas est propriétaire de 1% dans le capital social de la société PIP, alors qu'il avait 99% quand c'était une SA. 

La procédure est chez le juge Philippon ... Le groupe Héritage est le principal actionnaire ... Où sont les PV des AG ? 

 

Quelle que soit l'idée que l'on a de Monsieur Mas ... On l'a décrit comme un dictateur, mais il a été viré en 2005, il était absent 8 mois sur 12 ... Le Nusil a été remis pour les MX en 2006, il ne l'a pas empêché, les directeurs ont été nommés par Couty ... On est passé d'une dictature à une démocratie ...

 

Le tribunal ne doit pas être soumis à la pression, j'ai confiance dans le tribunal ... Il n'est pas obligé d'aller au maximum pour calmer qui que ce soit. Il prie pour que les femmes retrouvent la sérénité et reconnaît le statut de Victimes aux femmes.

 

 


 

La présidente appelle les prévenus à la barre pour une dernière déclaration.

 

Monsieur Mas

Il tient à dire ce qu'il a sur le coeur depuis 3 ans ...

Pour les 4 prévenus, il déplore la façon dont s'est terminée PIP mais leur reproche d'avoir douté en 2009.

 

Pour les patientes, un gros pourcentage de prothèses ont du Nusil, les lots de 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010 pour les MX et les asymétrique contiennent du Nusil.

Jusqu'en avril 2010, il y avait PIP, moi, les patientes et les chirurgiens, il n'y avait pas de Victimes. Les assurances AGF puis Allianz ont encaissé 300 000 € de primes et n'ont pas eu de déclaration de sinistre.

Il y a eu juste des accidents de parcours, des explantations et des coques.

 

En avril 2010, il y a eu découverte de la tromperie, les médias et l'AFSSAPS ont semé le syndrome de l'anxiété qui a engendré du stress, de l'angoisse et la panique.

 

Cela conduit à des maladies psychosomatiques ...

Il connaît pour lui même et prend du lexomil !

 

30% des patientes françaises ont du Nusil, les 2 présidentes d'associations qui ont témoigné ont du Nusil, j'ai vérifié leurs dossiers ... Le gel PIP n'est pas toxique ni irritant. 



 

Les 4 autres prévenus viendront à la barre tour à tour déclarer qu'ils n'ont rien à ajouter.

 

 


 

La présidente annonce que le jugement est mis en délibéré ...

Il sera rendu le mardi 10 décembre à 10 heures

au tribunal de commerce de Marseille, 2 rue Emile Pollak

dans le 6ème arrondissement, salle A.

 


 

La plaidoirie de Maître Haddad est sans surprise, à part les tests sortis du chapeau au dernier moment, tout était attendu.

Je l'ai d'ailleurs interpellé sur ces tests ... pourquoi les avoir produit le dernier jour ? ... et pourquoi ne pas en avoir donné lecture ? Il doit m'en envoyer une copie ... 

 

Quant à l'intervention de Monsieur Mas ... Il n'a jamais renié le fait que son gel n'est pas dangereux, pense nous avoir rassuré et accepte de nous reconnaître le statut de Victime.

 

Je suggère au gouvernement de prendre conseil auprès de lui ... Grâce à lui, les chirurgiens, les radiologues et les médecins ont bien travaillé, de même que les avocats ... maintenant çà va être le tour des psychiatres et des pharmaciens !

 

Je pense que mon chirurgien va être content d'apprendre qu'il m'a opéré 6 fois, alors que je ne souffrais que de maladie psychosomatique ... 

 

 

 

Article écrit par Victimes de prothèses PIP 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Victime de prothèses PIP 30/08/2013 14:08

Francis, vous faites fausse route ... Le procès des prothèses ne sera pas terminé cette année ...

Délibéré en décembre du premier procès pour tromperie aggravée avec appel probable ...

Ensuite deuxième procès pour blessures et homicides involontaires en cours d'instruction ... Probablement pas avant 7 à 8 ans ...

Et troisième procès pour le volet financier, banqueroute frauduleuse, blanchiment d'argent ... dans une dizaine d'année !

Francis 30/08/2013 09:36

Quand on vous le dit qu'il y a une justice à 2 vitesses en France !!!
Le procès des prothèses ....réglé dans l'année !!!
Le procès Médiator ....sera réglé dans ...10 ans ???
Jean-Claude Mas , lui n'était pas l'ami du président il n'a pas non plus reçue la Légion d'honneur et n'a pas corrompu tous les systèmes !!

Victime de prothèses PIP 25/06/2013 21:17

Bonsoir Anita,

Pour le procès pour "tromperie aggravée", c'est terminé.

Par contre vous pouvez vous constituer partie civile dans le procès en cours d'instruction pour "blessures et homicides involontaires" auprès de la juge d'instruction Anaïk Le Goff.

http://porteuses-de-protheses-mammaires-pip.over-blog.com/article-avis-a-victime-de-se-constituer-partie-civile-97661422.html

sutter anita 25/06/2013 12:17

je souhaiterais me porter partie civile pour les protheses pip car aujourd'hui le 24juin je viens de me les faire enlever et desir vivement me faire indemniser pour cette fraude avec des angoisses
et peurs depuis que je les portais

Dandinette 05/06/2013 23:08

Méfiez -vous Noemie les seins et le cerveau ne sont pas bien loin et avec le gel pip toxique j aurais peur à votre place. Vous avez pense à l électroencéphalogramme.

NOEMIE 27/05/2013 18:29

@ Stef,
Inutile de vous énerver Stef, je comprends très bien que la vérité vous fasse peur.
Premièrement : Calmez-vous, ce n’est pas bon pour la santé, et la santé c’est précieux……….
Deuxièmement : Je vous remercie pour votre conseil amical, c’est sans doute en connaissance de cause ce conseil , mais pour l’instant je n’ ai pas besoin d’un autre cerveau, le mien est encore
bien.
Par contre, mon conseil amical à moi, sera de vous dire de vérifié la Ste qui a fabriqué celui que l’on vous a implanté?
Même avec un « professionnel » à ses cotés, vous savez, on ne sait jamais, et pour cause, un exemple : la Ste PIP.
Pendant 10 ans cette société a fabriqué des prothèses mammaires avec du gel de silicone non-conforme, et apparemment une seule personne serait responsable, ces collaborateurs « on essayés » de l’en
empêcher, les pauvres, « si» ils avaient pu…..
Enfin, imaginez si votre cerveau…….éclatait .. tout peut arriver vous savez….

NOEMIE

Stef 27/05/2013 09:46

Noémie
Vous etes arrogante. Me taire ? Pour qui vous prenez-vous? Vous avez raison je ne perdrai pas une seconde de plus à échanger avec une personne comme vous.
Un conseil amical : Faites vous implanter un cerveau.

Dandinette 26/05/2013 21:46

Nous sommes sauvées. Enfin une bonne nouvelle! Des lapins sont morts après leur avoir injecté du gel PIP. Ça veut dire que ce que l on dit depuis le début sur le gel PIP est vrai. Ils sont MORTS! C
etait inespere. Je crois que le labo va devoir continuer et faire des essais en implantant des prothèses PIP sur des lapines.

NOEMIE 26/05/2013 21:10

@ Stef,
J’ignore si vous croyez vraiment ce que vous dites ou si vous avez autant de naïveté.
Auquel cas, je vous plains « Madame » ou « Monsieur ».
Le 1ier procès s’est porté sur la tromperie et l’escroquerie, le second sera pour « blessures involontaires »
Vous découvrirez à ce moment là, les blessures qu’ont subies certaines femmes à cause de ce gel non-conforme.
Certaines ont du subir jusqu'à 10 interventions pour réparer les dégâts de ce gel.
Après cela, vous nierez peut être encore la dangerosité de ce gel ou vous en mesurerez la gravité.
Et j’espère que vous comprendrez ce que peut engendrer le silence, et l’aveuglement.
Je vous laisse méditer…………..
NOEMIE

Stef 26/05/2013 19:34

"Horripilée" car vous savez au fond de vous que je n ai pas tort.

NOEMIE 26/05/2013 19:18

@ Stef,
Pas agressive du tout, simplement horripilé de vous lire, vous taire serait plus approprié dans votre cas.

@ Morgan
Votre jugement est un peu porté à l’emporte pièce, c’est tellement facile de critiquer autrui.
Pour votre information, sachez que beaucoup de femmes désirant se faire implanter des prothèses, en l’occurrence des prothèses mammaires pour des raisons esthétiques, ont mûrement réfléchit, comme
d’ailleurs beaucoup d’autres personnes ayant recours à la chirurgie esthétique.
La technologie d’aujourd’hui et les moyens mis à disposition permettent d’avoir beaucoup de renseignement concernant les risques encourus sur l’anesthésie générale ou les éventuelles complications
liés à la chirurgie esthétique.
Nous savons que c’est loin d’être un acte anodin et banal, et dire que bon nombre de femmes l’on fait comme si elles achetaient une baguette de pain est dénué de sens.
Il est clair qu’un boulanger ne nous empoisonneras pas, il n’aura pas la malhonnêteté de mettre autre chose que de la farine pour faire son pain.
Mais malheureusement, la prudence et la perspicacité servent peu lorsque que l’on tombe sur des gens peu scrupuleux, des escrocs, des lâches, des menteurs avides d’argent, qui n’ont aucune
conscience professionnelle.
Les risques nous les avons acceptés, ce que nous n’acceptons pas c’est d’avoir été trompées et escroquées !!!!
Qu’il s’agit là, d’une tromperie et d’une escroquerie touchant à notre corps, et ça c’est inacceptable.
Je ne vous souhaite pas Morgan, que cela soit pour vous, ou vos proches, d’être un jour une victime dans le cadre de la santé, vous comprendriez peut être, pourquoi certaines femmes craquent et
pleurent en criant au scandale.
La possibilité de comprendre vous aiderait donc à être plus indulgent.
Mais encore faut-il accepter de comprendre……………………
NOEMIE

Victime de prothèses PIP 26/05/2013 16:36

@ Stef

Je ne pense pas que Noémie soit agressive, mais elle est légitimement agacée par votre mauvaise foi !

@ Morgan

Entièrement d'accord avec vous, mais à condition que les prothèses soient remplies de gel médical certifié.
Personne n'a fait le choix d'être trompée.
Les conséquences ne sont pas les mêmes qu'avec un gel médical, vous en conviendrez.

Stef 26/05/2013 16:15

Noémie,
Votre agressivité en dit long. ......

Morgan 26/05/2013 15:58

Quand on décide de se faire implanter des prothèses quelles qu elles soient , en l occurrence mammaires, et surtout pour raisons esthétiques, après avoir eu conscience de tous les RISQUES ENCOURUS
de l implantation d un corps étranger et bien on doit prévoir la suite et ne pas tomber des nues.Car les effets indésirables ou complications éventuelles sont les mêmes pour TOUS les implants : PIP
ou non. Je crains hélas que bon nbre de femmes se sont faites implantées en banalisant l acte; comme si elles achetaient une baguette de pain. Un tel acte n est pas anodin il faut réfléchir avant
et ne pas pleurer après en criant au scandale.

NOEMIE 26/05/2013 15:04

@ Stef,
C’est avec une certaine vivacité que je vous réponds :
J’ai très bien compris ce qui c’est dit au procès et ce qu’il en ressort !!!
C’est vous qui n’avez rien compris, votre proximité avec BRINON vous rend de toute façon aveugle, comme lui l’a été dans cette affaire, aveugle et muet !!!!!!
Vous n’admettez pas sa lâcheté.
Sur la non nocivité du gel, tous les prévenus l’admettent, tous étaient certains de n'avoir pas un gel dangereux, que ce n'était qu'un problème réglementaire, pourtant aucun test de
biocompatibilité n’a été effectué pour l'affirmer…... et BRINON est un professionnel des dispositifs médicaux !!!!
C’est d’ailleurs lui qui valider les dossiers de conception.
Il réfute sa responsabilité sous prétexte qu’il n’avait pas un pouvoir décisionnel.
Et son seul regret c’est qu’il n’est pas eu d’autres employés sur le banc des prévenus !!!!!!
Expression : « JE M'EN LAVE LES MAINS », PONCE PILATE
Signification : Décliner toute responsabilité de ce qui pourrait ce passer.

NOEMIE

Victime de prothèses PIP 25/05/2013 23:26

Stef, Je ne pense pas que ces commentaires nous fassent beaucoup avancer ...

Stef 25/05/2013 22:26

Victime de prothèse PIP
Une parenthèse :
Vous savez quand même bien que nous devons l augmentation de notre espérance de vie en partie aux souris et aux lapins ? Rassurez moi.
Vous n ignorez pas que les animaux de laboratoires ne sont pas que les joujous des chercheurs .

Si je vous ai bien comprise , vous êtes toujours convaincue de la toxicité du gel ? Même sans aucune preuve ou démonstration scientifique ?

Morgan 25/05/2013 22:07

Martin: la betaine à été citée au procès me semble-t-il? Personne ne se pose la question sur son utilisation avec les implants ?ni les avicats des victimes , ni la super l afssaps? Encore une
aberration! C est bien
Ce que je disais dans un autre post ce n est pas un problème de gel. Même si tout le monde veut entendre qu il est toxique .

Stef 25/05/2013 21:47

À Martin
Ça va être dur pour le commentaire intelligent !

Stef 25/05/2013 21:41

A NOemie. Je pense que vous avez certainement mal lu mes posts et que vous ne devez pas comprendre grand chose à ce que j écris. J ai pourtant l impression d être claire. Vous n avez donc surement
pas compris grand chose au procès non plus et ce qui en ressort. Concernant votre remarqué sur la justice , je réponds : rappelez vous Outrau et d autres procès scandaleux qui ont condamne a tort
et qui ont fait des MORTS. C est sur on peut être confiant.

NOEMIE 24/05/2013 22:10

@ Stef,
Que pouvait faire de plus Thierry BRINON ?????
Si vous pensez sincèrement qu’il ne pouvait vraiment rien faire, qu’il ne pouvait en aucun cas arrêter ce scandale……..vous n’avez alors aucune raison d’avoir peur de la justice !!!!!
Plusieurs prévenus aurait dû se trouver sur le banc des prévenus, à notre grand regret croyez le.
Mais la « déresponsabilisation » est le vrai problème de la relation humaine.
Nous avons eu un très bel exemple lors du procès, ou tour à tour chacun des prévenus se rejeter la faute.
Et là, encore aujourd’hui, avec votre post à accuser d’autres salariés.
La responsabilité d’autres personnes n’enlèvera en rien la part de responsabilité de Thierry
BRINON, ne vous en déplaise, il doit l’assumer.
L'argent a été le ressort principal dans cette affaire, il en a été la source et la solution pécuniaires.
Ce qui n’est pas notre cas, nous, victimes de PIP, à travers ce procès, quoique l’on en dise.
Beaucoup de victimes ne peuvent pas se faire explanter, faute de moyens.
Certaines ont des problèmes importants de santé, les empêchant de continuer à travailler.
Que vont-elles faire ? Elles oui, elles devraient aller au resto du cœur ?????
La peine des victimes, elle n’est pas lourde peut être ???? Elle n’est pas injuste ?????
N’était ce pas un traquenard bien orchestré, par des personnes peu scrupuleuses de la santé des femmes et des conséquences !!!!!!
SVP, ne renversez pas les rôles, Thierry BRINON n’est pas une victime !!!!!!
Vous avez raison dans quel monde vit on ??????

MARTIN 24/05/2013 19:39

Pas de commentaires intelligents ou on a déjà jeté l'éponge ?
Ca ne vous ressemmble pas.
Martin aurait donc le dernier mot?
Impensable...

MARTIN 23/05/2013 15:47

Je suis d'accord avec Victime de prothèse PIP, Brinon est coupable.
Il a mené des développements pour améliorer les enveloppes qui se rompaient plus que les autres. Il a comparé le gel PIP avec le gel NuSil et s'est rendu compte qu'il y avait une différence de
comportement. Il s'est contenté d'écrire à sa Direction pour alerter.
Oui il est coupable de s'être trompé car les implants PIP n'ont que 5,95 % de rupture et le gel n'est finalement pas toxique.
Brinon est coupable d'être le seul chez PIP à avoir cru que le gel était dangereux pendant 10 ans de fraude.
Par contre, on ne pourra pas lui reproché de ne pas avoir alerté l'Afssaps sur le risque sanitaire lié à la mise en contact des implants avec de la bétadine. Il a alerté l'Afssaps le 18 décembre
2009...
Et l'Afssaps se demandait encore pendant le procès pourquoi ne nombreux implants rompus avaient changé de couleur (couleur jaune....)
Brinon est coupable et en plus sa mère est porteuse d'un implant PIP!
Par contre je me pose une question, s'il n'avait pas été sur le banc des prévenus pendant le procès et parmi les absents cela vous aurait-il empéché de dormir?

Victime de prothèses PIP 23/05/2013 14:25

Steph est visiblement une proche de Monsieur Brinon et je comprend son acharnement à le défendre.

Je suis d'accord sur le fait qu'il n'est pas seul responsable mais il a sa part de responsabilité ... Il savait et n'a rien dit à l'extérieur de l'entreprise ...

Pourtant il était conscient des problèmes, il a fait des tests sur la perspiration de gel ... Il savait que ce n'était pas l'enveloppe comme on a tenté de nous le dire.

Il est allé voir des explantations et a constaté les complications plus importantes et plus précoces avec ce gel.

Quant à la toxicité, si toutes les complications et les séquelles que nous avons n'en sont pas une preuve, alors expliquez moi.

Je n'ai jamais vu de "maladie psychosomatique" comme nous a dit Monsieur Mas créer autant de dégâts chez autant de femmes qui ne se connaissent pas.

Mes complications, comme tant d'autres, ont commencé avant que cette fraude ne soit connue, elles ont été très précoces ... 3 semaines après l'implantation !

Tester la toxicité sur la souris et le lapin, je veux bien mais nous sommes des êtres humains.

Quant aux chirurgiens, je suis consciente qu'ils ne sont pas tous exemplaires pour prendre en charge les femmes et l'instruction en cours établira si certains savaient et s'ils ont implanté ces
prothèses en sachant que le gel n'était pas conforme, ce dont je doute personnellement.

Je n'imagine pas un professionnel de santé prendre ce risque ... mais je peux me tromper.

Stef 23/05/2013 11:27

Ah oui 2 voie de recours supplémentaires ?je pense savoir de quoi il s'agit.
On devrait aussi se poser la question pourquoi entend-on si peu les chirurgiens? C'est bizarre non ce mutisme !

MARTIN 23/05/2013 11:09

Le commentaire de Stef prouve que certains ont conservé un minimum de lucidité. Ca nous laisse un peu d'espoir sur la nature humaine.
Toute la vérité n'est pas sortie de ce pseudo procès mais sortira tôt ou tard de l'instruction en cours pour coups et blessures involontaires, vous verrez...
On nous a "vendu" des contre-vérités pendant 3 ans à grand renfort de médias partiaux.
Pendant ce procès, une information capitale est passée quasi innaperçue. Pourtant elle nous ouvre deux voies de recours supplémentaires potentielles contre des tiers solvables.
Le nouvel avocat que je viens de consulter n'a pas hésité une seconde. Son oeil neuf sur le dossier y est pour beaucoup!

Georgette 23/05/2013 10:43

mon docteur esthétique ma tenu les même propos ! évidemment cela lui faisait des visites !! rentrée d'argent
et en plus il ne ma même pas prévenue ! bien connu il est passé plusieurs fois à la télé ! moi j'ai réagit un peu tard
mais de toutes façons je n'en ai pas remis ! de ce coté la je n'aurait plus le souci du gel de silicone !
si j'étais plus jeune je ferais le Diep du prof L Créteil

Georgette 23/05/2013 10:20

eh bien Stef de toutes façons il faut bien l'enlever un jour puisque c'est 10 ans de durée ! alors l'anesthésie et tutiquanti ! il faut le faire un jour ou l'autre ! donc c'est reculer pour mieux
sauter comme l'on dit !

stef 23/05/2013 10:07

Oui je pense qu'il n'est pas toxique. En tout cas cela n'a jamais été démontré.Non je ne serais pas inquiète. Ce n'est pas parce que ca gratte une fois que la prothèse est enlevée que c'est
toxique. Une chose est sure je préférerais garder mes prothèses PIP en les surveillant de près plutôt que de prendre le risque d'une explantation avec anesthésie et tout le reste. Je ne me poserais
même pas la question de l'opération ou non. L'intervention je ne la ferais que si rupture il y a .

Georgette 23/05/2013 00:37

croyez vous vraiment qu'il n'est pas toxique ! stef alors pourquoi des démangeaisons sous la peau alors que la prothèse est enlevée !! même si cela n'a pas était démontrer , alors si tout est
normal !!! comme ça vous resteriez serin ? pour moi le doute reste.

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 338

Visiteurs uniques : 165 058

Pages vues : 366 824

Commentaires : 1438