Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 21:10

Je vous avais annoncé l'invitation du Professeur REVOL, secrétaire général de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE), de Murielle AJELLO, Présidente du Mouvement des Femmes Porteuses d'Implants et de Prothèses (MDFPIP) au symposium de printemps.

 

affiche congès lyon

affiche congrès lyon2

 

Ce symposium a donc eu lieu,  samedi dernier Murielle AJELLO est intervenue et avec Delphine PASTOR, secrétaire du MDFPIP m'ont fait parvenir le compte-rendu de leur intervention. :0040:


 


Compte-rendu de l’intervention du MDFPIP du 21 mai 2011
Lors du Symposium de Printemps Vidéoplastie – Chirurgie plastique de Lyon du 19 au 21 mai 2011 
– Centre des Congrès – Cité internationale – 
Présentation des résultats de l’enquête auprès des victimes de l’affaire PIP et 
des propositions du MDFPIP



Membres du bureau présents :

- Murielle AJELLO, présidente

- Delphine PASTOR, secrétaire.

Ordre du jour
- Présentation des résultats
- Prise de contact pour la suite des actions à mener par le MDFPIP
__________________________________________________________________________

1/ Accueil

Le 21 mai à 9h30 : Nous avons été accueillies par le Professeur Marc Revol, Secrétaire Général de la SoFCPRE et le Dr FOYATIER, nouveau Président de la SoFCPRE (le Dr Le Louarn a pris en charge la Cellule de Vigilance).
9h45 : Le service technique prend en charge notre fichier de présentation PowerPoint
10h00 – 10h10 : Allocution de Mme Ajello

2/ Présentation et discours de Murielle Ajello, présidente du MDFPIP

Il nous a été accordé, exceptionnellement, le droit de filmer l’intervention du MDFPIP, cette vidéo est à la disposition des adhérentes du MDFPIP sur le site. 

3/ Débat

Le message a été perçu tel que le souhaitait notre Présidente, clair et « légèrement » agressif afin d’engendrer des réactions. Ce qui fut fait ! 

En effet, dès la fin du discours de Mme Ajello, des voix se sont faites entendre de la part de praticiens n’acceptant pas facilement le ressenti des victimes à leur égard ; ni notre « tentative » de culpabilisation (dixit le Dr Foyatier).

De plus, comme nous nous en doutions, il nous a fallu expliquer l’importance de distinguer les deux associations existantes et leurs objectifs divergents. Ainsi, Mme Ajello a de nouveau spécifié que le MDFPIP n’était, à ce jour, non représenté par un cabinet d’avocats et que le sujet de sa présence n’était pas de faire le procès des chirurgiens mais bien de trouver des solutions à la prise en charge des réimplantations.

Le Professeur Revol a conclu en précisant que tout ce qui avait été dit était dérangeant mais stimulant ; qu’il était très important que les praticiens sachent ce qui se dit du côté des victimes, qu’il était nécessaire de faire un peu de pédagogie parce qu’il en va de la réputation de la profession.

Mme Ajello s’est donc vu se faire « Challenger »(1) par le Président de la SoFCPRE et les praticiens de l’assistance. Forte de ses arguments et du travail effectué par les membres de l’association, il ressort, aux termes de cet entretien, quatre phrases citées par le Président de la SoFCPRE, concluant nos accords :
- « Bienvenue dans notre société »,
- « Nous allons dans le même sens, à savoir celui de l’intérêt des patients »,
- « Nous serons toujours à vos côtés dans votre combat »,
- « Et merci de ne pas confondre le praticien qui a implanté des prothèses PIP et le praticien qui prend la suite se voyant dans l’obligation de les retirer ».

Il est à noter, qu’à plusieurs reprises, responsables et praticiens présents, ont félicité Mme Ajello d’avoir eu le courage de se présenter devant eux afin de « donner un coup de pied dans la fourmilière ». 

4/ Entretiens

S’en est suivie une pause de 30 mn ; occasion, pour un grand nombre de praticiens et de responsables des organismes représentés de nous faire des propositions de collaborations immédiates ; telles que des interventions du même acabit lors de congrès régionaux divers, des entretiens pour travailler sur le protocole d’accord et multiplier les rencontres afin de présenter et faire connaître notre association et ses objectifs.

Suite à l’intervention de Mme Ajello, de nombreux praticiens sont venus à notre rencontre afin d’approfondir les points suivants :

- Confirmation de l’appartenance des prothèses aux victimes,
- Dr Yves TROPPET de Besançon : dès l’annonce de l’Afssaps, il a recontacté toutes ses patientes et proposé (en fonction du souhait de la victime) soit un changement simple de prothèse à 0 euro ; soit un changement avec reconstruction ou augmentation à 800 euros,
- Dr Claude LE LOUARN, Responsable de la Cellule de Vigilance(2) : afin de nous présenter le responsable juridique de la SoFCPRE,
- Dr FOYATIER, Président de la SoFCPRE : afin de confirmer que nous allions mettre en place un système de communication permanente entre le MDFPIP et la Société Savante,
- Pr REVOL, Secrétaire Général de la SOFCPRE : afin de nous présenter les protagonistes avec qui nous devons travailler,
- Dr Thierry FAURE, Trésorier du SNCPRE (Syndicat National de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique) : souhaite que le MDFPIP et le syndicat collabore en terme d’échanges d’informations afin de pouvoir « tirer les oreilles » des praticiens déviants par rapport aux recommandations qui leurs sont faites (prise en charge des victimes, conseils, tarifs,…),
- Dr Michel ROUIF, Secrétaire de la SoFCEP (Société Française de Chirurgie Esthétique et Plastique) : a convié le MDFPIP à réitérer sa prestation le samedi 18 juin 2011 lors du congrès de Chirurgie Plastique et Esthétique (500 participants),
- Le Responsable juridique de la SoFCPRE : qui a validé notre demande de liste de chirurgiens volontaires acceptant de prendre en charge l’explantation et la réimplantation des victimes pour un montant raisonnable. Il est certain que, pour chaque région de France, quatre à cinq chirurgiens adhéreront à notre demande et il nous communiquera leurs coordonnées. Ensuite, à charge au MDFPIP de communiquer les coordonnées du praticien à la patiente qui le demande ; et ce, en fonction de sa région. 
- Quelques chirurgiens nous ont fait part de leurs difficultés à faire comprendre aux victimes que n’ayant jamais implanté de prothèses PIP, ils n’accordaient pas de tarifs préférentiels pour une réimplantation après explantation des PIP (explantation prise en charge par la CPAM). A ceux-ci, nous leur avons suggéré d’avoir l’amabilité de bien vouloir rediriger les victimes auprès de confrères davantage concernés par l’affaire PIP.

5/ Visite

Il nous a été accordé un accès total au congrès dont le salon des fabricants de produits médicaux (prothèses, implants,…) tels Arion, Eurosilicone, Sebbin, …

6/ Après …

Le Dr Gérard FLAGEUL (Chirurgien des Hôpitaux de Paris. Expert agréé par la Cour de Cassation et membre de ISAPS (International Society of Aesthetic and Plastic Surgery), ainsi que le Dr Selinger (Président ISAPS ? – à confirmer) nous convient le samedi 18 juin 2011 à réitérer notre intervention lors de leur congrès (une intervention de l’ordre de 15 à 20 mn et 5 à 10 mn d’échanges) et souhaitent nous rencontrer, avant cette intervention (18h40), pour que nous fassions connaissance.

7/ Conclusion

Nous sommes ressorties gonflées à bloc car nous nous attendions à être malmenées mais il ressort de cette rencontre des contacts forts intéressants, un intérêt certain des praticiens pour les voix des victimes, et une envie d’aller plus loin.

Le mot de la fin du Président de la SoFCPRE, Dr FOYATIER : « il faut augmenter ce type d’intervention avant le colloque de novembre, les victimes ne peuvent pas attendre ».

Delphine PASTOR
Secrétaire du MDFPIP



(1) principe de se faire malmener par des questions appelant à être argumentées afin de définir si un projet est maîtrisé ou qu’une personne maîtrise son projet. 
(2) Cellule de vigilance de la SoCPRE : mise en place suite à l’affaire PIP et au constat du faible retour d’incidents auprès de l’Afssaps par les praticiens. La Cellule a signé un protocole d’accord avec l’Afssaps, ce protocole défini le rôle de la Cellule ; à savoir, que dorénavant, c’est elle qui prend en charge les déclarations d’incidents sur les produits de santé liés à la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. C’est elle qui enregistre les données pour en faire des statistiques et générer des alertes. Et enfin, qui informe l’Afssaps en cas de détection de suspicion. L’Afssaps, s’étant engagé à lancer ses procédures de principe de précaution plus rapidement.


Murielle AJELLO

Présidente du MDFPIP



 


 

Cette association de défense de victimes a fait reconnaître notre statut de victimes auprès des chirurgiens, nous sommes reconnues comme telles. 

Maintenant, ils sont en grande partie prêts, pour la plupart, à nous aider et à prendre en charge ces victimes. :0070:

 

D'autres dates d'interventions sont d'ores et déjà retenues et de nombreux contacts on été pris.

 

Si la justice met un peu de temps à faire son oeuvre, les victimes ne peuvent pas toutes attendre pour se faire explanter et réimplanter dans des délais raisonnables et à des prix "acceptables".

 

Les contacts sont pris, tous sont conscients maintenant de la réalité du vécu des victimes et vont tout mettre en oeuvre pour trouver au plus vite de solutions. :0023:

 

Mesdames, les choses bougent, le bout du tunnel est proche.

 

Merci au MDFPIP ainsi qu'à sa Présidente Murielle AJELLO pour sa ténacité et sa détermination dans ce combat. :0004:

   

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442