Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:57

procès pip

 

J'ai pris le temps de la réflexion avant de vous livrer mes impressions concernant ce procès ...

 

Tout d'abord concernant sa tenue et son organisation.


J'étais ravie, que dans un temps record pour la justice, 3 ans, c'est relativement rapide, ce procès soit annoncé ...


Puis, j'ai eu, comme beaucoup de femmes, quelques frayeurs, dans les jours précédents l'ouverture, avec les demandes de renvoi difficilement acceptables et compréhensibles de certaines parties civiles. J'avoue que j'ai crains qu'il ne se tienne pas ...


Ensuite, les 2 premiers jours ont été très éprouvants ... Le jeu des avocats pour trouver les failles de procédure était difficile à supporter... mais cela fait partie du théâtre judiciaire !

 

L'organisation a été parfaite ... Même s'il était difficilement compréhensible que seules les femmes doivent se plier aux contrôles à l'entrée. En effet, les avocats et les journalistes rentraient directement.

 

Étions-nous si "dangereuses" ? Non, le procureur a qui j'ai posé la question, m'a expliqué que les séances étant publiques, il fallait assurer un minimum de sécurité ... Les avocats et les journalistes étaient accrédités, pas nous.

 

J'ai un regret tout de même, c'est que les prévenus nous tournaient le dos. Je sais qu'ils doivent être face au tribunal, mais j'aurais aimé voir leur réaction lors des interrogatoires d'autres témoins ou lors du témoignage des Victimes. Il est dommage que les caméras ne nous les ai pas montré dans ces moments là.

 

Je suis d'accord avec le procureur qui a regretté que les débats n'aient pas été retransmis pour toutes les femmes qui n'ont pas pu se déplacer.

 

Les prévenus.

 

Nous avons tous été unanimes pour reconnaître qu'il manquait beaucoup de monde sur le banc des prévenus.

Le procureur nous a expliqué ses choix, mais il est regrettable que les instigateurs, ceux qui étaient présents dès le début, de cette fraude n'ai été que témoins.

 

Pourquoi n'avoir pris que les cadres dirigeants au moment de la fraude ? Cela n'enlève rien à la responsabilité de ceux qui étaient incriminés, mais je comprends leur sentiment d'injustice.

 

Les débats en général.

 

Les débats ont été riches et intéressants ... Chaque partie a pu s'exprimer.

 

Un grand merci d'avoir permis aux femmes de témoigner et d'exprimer leurs douleurs et leurs attentes. 

 

Les audiences menées par thème ont été pleines d'enseignement ... Les interrogatoires bien conduits en toute impartialité ... Tous les avocats l'ont reconnu.

 

Certains jours ont été vraiment orientés vers les points techniques ... Les prévenus cherchant à "noyer le poisson". 

 

Les points forts.

 

L'attitude des prévenus a été inacceptable à plusieurs reprises ...

Monsieur Mas et son téléphone, ses soupirs, son air supérieur et méprisant ...

Monsieur Couty ne cherchant qu'à se couvrir en privilégiant la sauvegarde de l'entreprise et des emplois ...

Monsieur Gossart, arrogant, irrespectueux, le plus souvent affalé sur sa chaise ou riant avec les avocats derrière lui ...

Mademoiselle Font, semblant prendre la mesure de ses responsabilités pendant le procès et pleurant sur elle-même, n'ayant pas vraiment compris le vrai sens de son métier ...

Monsieur Brinon, très professionnel et osant demander ce qu'il faisait là ... 

 

Leur seule défense ... C'est pas moi, c'est l'autre ... Inadmissible ...

Très peu de mots pour les Victimes.

 

Nous savions que le fonctionnement de cette entreprise était basée sur le mensonge à tous les niveaux, mais il est consternant d'entendre dire que "personne n'aurait pu découvrir la fraude ... que tout était huilé ... que chacun savait ce qu'il avait à faire ... qu'il fallait sauver les emplois ... que les syndicats s'opposaient au passage au tout Nusil à cause des restructurations que cela entraînerait ... "

 

Que de considération pour nous les femmes qui allions être implantées avec ces prothèses frauduleuses ! A quel moment tous ces employés ont pensé qu'il ne produisaient pas des bibelots mais des implants destinés à être introduits dans des corps de femmes ?

 

Personnellement, je n'ai été convaincue par aucune de leurs excuses,

aucun ne m'a semblé sincère.

 

Le procès a pris une toute autre tournure lors des témoignages des Victimes.

Toutes ces femmes sont restées très dignes, n'ont manifesté aucune haine ... Elles ont seulement raconté leurs parcours imposés par ces prothèses frauduleuses, leurs douleurs, leur colère et ce qu'elles attendaient de ce procès.

 

Les plaidoiries des parties civiles.

 

Je laisserai volontairement de côté celles des organismes tels que l'AFSSAPS, le TÜV, les distributeurs étrangers, la ligue contre le cancer, que choisir, l'Instiut Curie, le syndicat des chirurgiens ... Tous se disent Victimes, mais à part des préjudices d'image ou financiers, à mes yeux, ils ne sont pas Victimes comme nous.

 

J'avais compris que, dans cette procédure, nous ne pouvions plaider qu'un préjudice moral pour avoir été trompées et un préjudice d'anxiété du fait de l'incertitude des conséquences de ce gel sur nos organismes. 

 

Or, certains avocats, ont évoqué les préjudices corporels, financiers ... Et ont réclamé jusqu'à un million d'euros ... ce n'est pas sérieux ... Dans quel but ? A part mentir aux femmes et leur laisser espérer une indemnisation plus qu'improbable !

 

Je ne sais pas comment le tribunal va trancher ... Attribuer à toutes la même chose ou au cas par cas ?

 

      Le réquisitoire des procureurs.

 

Ils ont expliqué pourquoi seulement ces 5 prévenus ... A la fois douloureux et difficile à admettre ... Ont individualisé les responsabilités respectives de chacun.

 

Les peines requises semblent minimes au vu du nombre de Victimes, des dégâts causés et des séquelles ... Mais il faut garder en tête que ce n'est qu'un procès pour "tromperie aggravée" et que ce sont les peines maximales possibles.

 

Le seul avantage de ce procès, c'est qu'il ait eu lieu rapidement ... Justice ne nous est pas encore rendue ... Toute la chaîne de responsabilité n'a pas encore été évoquée ... Il nous faudra attendre l'autre procès pour blessures et homicides involontaires. 

 

Les plaidoiries de la défense.

 

Leur seul but, minimiser la fraude ... Affirmer que le gel n'est pas dangereux leur permettrait de ne pas être poursuivis pour "tromperie aggravée" et ainsi de diviser par 2 les peines requises.

 

Or, il a été dit à plusieurs reprises au cours du procès que ce gel représentait un danger, du fait des réinterventions, des complications locales et surtout des siliconomes très difficiles à traiter et lourds de conséquences.

 

Se rejeter la faute, regretter que d'autres ne soient pas là ... Évidemment, ils ont raison ... Mais cela ne leur enlève en aucune façon leur participation à cette fraude ni ne les dédouane  de leur responsabilité ... Car ces 5 prévenus sont bel et bien responsables et coupables et méritent les plus lourdes peines requises à leur encontre. 

 

Qu'attendre du délibéré ?

 

Il nous faut attendre le 10 décembre ... Cela semble très long, mais il ne faut pas oublier que le tribunal doit examiner toutes les pièces fournies par les différentes parties, 7445 parties civiles, 370 avocats, les 5 prévenus, les dossiers d'expertises, les études scientifiques, les différentes requêtes des avocats concernant les nullités et les fameuses QPC ...

Il est vrai qu'il est difficile d'être satisfaites par cette justice incomplète ... Il y a comme un goût d'inachevé ... mais c'était la seule issue possible dans un délai rapide ... L'instruction sera très longue.

 

Il y aura probablement appel ...

Par les prévenus s'ils jugent les peines trop lourdes

ou par le parquet s'il les juge trop clémentes.

 

Ce qu'il faut espérer c'est que les indemnisations accordées seront exécutées sans attendre la procédure d'appel, cela a été demandé par les avocats de certaines parties civiles, notamment par le cabinet Courtois et Coubris représentant plus de 2600 femmes. 

 

Les indemnisations obtenues dans ce procès pourront permettre aux femmes, qui n'en avaient pas les moyens,  d'être réopérées.

 

Ne nous décourageons pas, le chemin est encore long ... 

 

En attendant, il faut obtenir le démarrage de l'enquête épidémiologique pour toutes les femmes ayant porté ces prothèses afin de pouvoir argumenter le dossier de nos préjudices corporels et la révision des procédures de certification.

Je prépare à cet effet un article, nous aurons à mobiliser nos élus. 

 

Car il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui ... Rien n'a changé !

 

Je vous met le lien du compte rendu de ce procès fait par Annie Mesnil, secrétaire de l'association PPP. (ici)

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Victime de prothèses PIP 10/06/2013 14:27

@ Martin ... Difficile d'échanger avec vous!

@Georgette, malheureusement, nous sommes toutes dans le même cas. Scandaleux que votre chirurgien ne vous ai pas prévenu.

@Martine, merci de vos compliments, çà fait du bien de savoir que toute cette énergie a une utilité et que çà rend service ... Nous sommes toutes dans la même galère et nous devons nous soutenir
car nous ne sommes pas au bout de notre combat.

bricourt 10/06/2013 11:10

Merci
Pour votre compte rendu qui est très clair, se qui me permet de mieux comprendre le déroulement du procès, c'est vrai nous n'avions très peu d'information ( ni info, ni radio et surtout aucune
partie du procès retransmis a la télé et c'est bien dommage, cela faisait monté une colère en moi énorme, en plus de voir Mas a la télé était insoutenable avec son arrogance déplacée, enfin comme
vous le dite si bien on va attendre le délibéré qui j'espère sera équitable et juste et que la justice ferra un bon travail.
En tout cas je vous remercie car grâce a vos informations nous étions un peu au courant, j' ai lu tous vos articles, merci de penser aux victimes.

Georgette 10/06/2013 10:55

moi aussi l'on ma " vendu " et posé une prothèses frauduleuse , et posé sans me le dire ! ni donné le choix
et en plus elle devait me durer voir 15 ou 20 ans ? de plus Française ! alors !!! ce sera jusque a la " fin " c'est ce j'ai put comprendre , ( de ma vie sans doutes ... )
merci Dr S de ne pas m'avoir prévenue ... je n'avais pas de carte de porteuse !

MARTIN 09/06/2013 23:01

Donc le Procureur vous a bien vendu ce qu'il a voulu.
Ca ne vous rappelle rien ?
Moi si, on m'a vendu des prothèses frauduleuses....

Victime de prothèses PIP 09/06/2013 22:35

Les enquêteurs rédigent leurs conclusions, mais c'est le procureur qui décide quelles personnes seront poursuivies ...

MARTIN 09/06/2013 21:58

Si vous considérez que l'enquête préliminaire incontestable est le point de départ de ce pseudo procès, je vous renvoie à la cote D725 du dossier.
Vous verrez que j'ai raison, le Parquet a bricolé un banc des prévenus à sa sauce.
La cote D725 qui conclut une enquête irréprochable dispose:
3 dirigeants sont susceptibles de poursuites: JC.MAS, C.COUTY et D.GIMENEZ.
2 cadres; H.FONT et L.GOSSART.
Je vous le confirme, on nous a trompées....
Sauf si vous m'expliquez objectivement pourquoi le banc des prévenus est différent des conclusions de l'enquête préliminaire.
Je vous le confirme, ce procès est une manipulation dont nous sommes les victimes.
Prenez du recul et arrêtez de croire béatement ce qu'une pseudo Justice nous a vendu pendant ce procès!

Victime de prothèses PIP 09/06/2013 19:06

Martin, je vous répète que ce procès est seulement l'aboutissement d'une enquête préliminaire qui a démontré qu'il y avait eu tromperie.

On ne m'a rien vendu!

Simplement, l'enquête a montré une fraude, le parquet a organisé ce procès pour juger le tromperie dont nous avons été victimes en utilisant ces prothèses frauduleuses.

Ce procès a eu lieu en un temps record pour notre justice !

L'AFSSAPS, le TÜV ne nous ont pas trompé et ne pouvaient être incriminés dans ce procès.

Dans le cadre de la procédure pour blessures et homicides involontaires, la juge d'instruction n'a pas terminé ses investigations ... D'autres prévenus seront mis en examen ... probablement les
institutions sanitaires, l'organisme certificateur, les fabricants de gel ...

Cette instruction sera très longue, elle prendra plusieurs années.

MARTIN 09/06/2013 17:20

Votre analyse lisse et bienveillante à l'égard de ce procès tronqué et complètement raté montre que vous vous satisfaisez de ce que le Parquet de Marseille vous a "vendu".
Je le répète, ce procès n'a servi à rien.
J'espère qu'il y aura appel, quelle que soit la partie qui le fera.
Le jugement qui sera rendu le 10 décembre ne satisfera personne, ni les prévenus, ni les victimes.
D'ici là, j'attends de voir si l'instruction en cours pour blessures involontaires tiendra compte des carences identifiées dans le procès tromperie.
Mais comme le Parquet a fait un tri sélectif dans le volet tromperie, il le fera ceratainement dans le volet coups et blessures.
D'ailleurs un signe ne trompe pas. Les 5 cinq prévenus du procès sont les seuls 5 mis en examen dans l'instruction blessures involontaires...
Avant ce procès, j'avais des doutes sur l'indépendance des magistrats.
Aujourd'hui je ne suis pas loin des certitudes, sauf si la Juge en charge de l'instruction nous démontre enfin le contraire.

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442