Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 07:08

 pip_monde.png

 

Malheureusement, et compte tenu de l'exportation de ces prothèses frauduleuses, c'était prévisible, cette crise sanitaire dépasse largement nos frontières.

 

Avant sa liquidation, PIP, qui produisait quelque 100 000 prothèses par an et fut un temps numéro trois mondial du secteur, les ventes "export" représentaient 84% de son activité, précise le jugement de liquidation judiciaire du tribunal de commerce de Toulon. Les implants étaient alors diffusés par une soixantaine de distributeurs dans plus de 65 pays, auprès des chirurgiens, hôpitaux, cliniques.

 

Parmi ses marchés de prédilection figurait l'Amérique du Sud (Venezuela, Brésil, Colombie, Argentine...): plus de 58% des ventes export en 2007 (50% en 2009). L'Europe de l'Ouest (Espagne, Grande-Bretagne, Suède, Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas, Portugal, Suisse...) était l'autre grande région d'exportation (27 à 28%). Parmi les autres clients de PIP, figurait l'Europe de l'est (Bulgarie, Hongrie, Russie, Biélorussie, Pologne, Tchéquie), passée de 5,4% des ventes export en 2007 à 10% en 2009. La société vendait aussi en Iran, Turquie, Israël, Syrie et dans les Emirats, de même qu'en Australie, Thaïlande, au Japon, à Singapour, en Chine.

 

Cette situation va obliger les autorités politiques à prendre ce dossier à bras le corps, produits français, fabriqués sur le territoire français ... lourde responsabilité au vu de tout ce qui se dit en matière de contrôles, d'alertes n'ayant pas abouties ...

 

Le Président de la République Nicolas Sarkozy promet "la transparence la plus totale" sur ce dossier, dans une interview au Généraliste, hebdomadaire qui s'adresse aux médecins, à paraître vendredi : "Nous sommes totalement déterminés à ce que toutes les responsabilités soient identifiées", assure le chef de l'Etat. "C'est le sens des enquêtes qu'a demandées Xavier Bertrand et sur lesquelles nous ferons la transparence la plus totale". Lui-même déjà en première ligne sur le dossier PIP, le ministre de la Santé affirme déjà à chacune de ses interventions sur ce thème que toutes les responsabilités seront établies.

 

Nous attendons avec impatience et espérons que

ce ne sera pas qu'un effet d'annonce !!!

 

Comme les Victimes étrangères, nous avons beaucoup de questions et espérons des réponses, notamment concernant toute la chaîne de responsabilités.

 

 

Hier, les argentines demandaient un fond européen d'indemnisation.

 

Ce sera sûrement difficile à obtenir, à l'heure où les françaises, malgré leurs demandes, n'en bénéficient toujours pas !

 

 

Revue non exhaustive de ce qui se passe dans le monde 

 

EUROPE

Belgique : Les autorités recommandent le 23 décembre 2011 un examen systématique et retrait en cas de rupture, suspicion de rupture ou suintement. 

Espagne : Recommandation d'un suivi médical depuis le 31 mars 2010; retrait en cas de soupçon de rupture.

Finlande : Une surveillance spéciale est recommandée le 23 décembre 2011.

Italie : Les autorités recommandent une surveillance médicale le 22 décembre 2011 pour les implants dont la pose a été interdite en avril 2010. Le nombre de porteuses est évalué à 5.000 (presse). Le 30 décembre, le parquet de Turin a ouvert une enquête sur Jean-Claude Mas, fondateur de PIP.

Pays-Bas : Le 27 décembre 2011, les autorités recommandent aux 1.000 femmes portant ces prothèses, interdites depuis 2010, de "ne pas paniquer" mais d'effectuer des contrôles.Les autorités sanitaires néerlandaises ont recommandé le 4 janvier le retrait des implants mammaires de la société française Poly Implant Prothèse (PIP) en raison d'incertitudes, à la suite d'informations sur ces prothèses défectueuses.

Allemagne : recommande le retrait préventif.  

Angleterre : Le gouvernement britannique a en revanche indiqué n'avoir trouvé aucun élément plaidant pour un retrait généralisé. Il a cependant annoncé que les femmes opérées dans le secteur public hospitalier pourraient les faire retirer gratuitement et a souhaité que les cliniques privées en fassent autant.

Suisse : un contrôle régulier tous les six mois est recommandé fin décembre 2011 aux quelque 280 porteuses. 

La République Tchèque, après d'autres pays, a recommandé aux femmes qui ont reçu des prothèses PIP de consulter leur médecin, même si "aucun effet indésirable lié à ces implants n'a été jusqu'à présent signalé sur le territoire tchèque", selon un communiqué de l'Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des dispositifs médicaux.

 

AMERIQUE LATINE 
 
Bolivie : Ces implants sont interdits mais des chirurgiens ayant rapporté leur présence, les autorités proposent une opération gratuite pour les ôter. 

Brésil : L'usage des prothèses PIP est interdit le 30 décembre 2011. Elles avaient été retirées du marché brésilien depuis 2010. L'Agence nationale de vigilance sanitaire (Anvisa) a recommandé aux porteuses de se soumettre à des examens médicaux. Plus de 34.600 implants individuels de cette marque ont été importés au Brésil, dont 24.534 ont été commercialisés. 

Chili : 1.100 implants ont été commercialisés. Les autorités sanitaires recommandent aux porteuses de renforcer le contrôle médical. 

Equateur : Les implants sont interdits le 29 décembre 2011. Environ 5.000 Equatoriennes en sont dotées. 

Venezuela : Le gouvernement annonce le 27 décembre 2011 la gratuité du retrait dans les hôpitaux publics, même si les prothèses ont été placées "de façon illégale". Environ 200 porteuses vont réclamer en justice le remplacement aux frais de l'entreprise et la détermination des responsabilités du gouvernement français.

Mexique : Les 4.500 porteuses mexicaines d'implants mammaires fabriqués par la société française PIP, au coeur d'un scandale sanitaire, ont été invitées mercredi 11 janvier à effectuer des vérifications. Le chiffre est une estimation effectuée par l'association des chirurgiens esthétiques mexicains. Les autorités sanitaires locales n'ont été informées d'aucun grave problème relatif aux prothèses PIP mais il serait prudent aux femmes porteuses de ces implants de les faire vérifier, a déclaré le président de l'association, Alejandro Duarte. "Il n'y a pas lieu de céder à la panique", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. 

Argentine : 15.000 prothèses auraient été implantées, selon Me Alimi. 

Venezuela : environ 40.000 mammoplasties sont réalisées chaque année, mais aucune estimation du nombre de porteuses d'implants PIP n'a été communiquée. 

Près de 80% des victimes des prothèses PIP sont en fait en Amérique du Sud. L'association "affectadas victimas PIP " regroupant 500 victimes en Argentine ainsi qu'une autre association de 500 vénézuéliennes ont donc donné mandat à un avocat français, Me Arie Alimi. Il devrait envoyer les premières notifications à la juge d'instruction Annaïck Le Goff du pôle santé de Marseille dans les prochains jours. D'autres victimes potentielles, notamment au Brésil et en Colombie, pourraient suivre.

 

ASIE-PACIFIQUE
 
Australie : Les autorités estiment le 5 janvier 2012, qu'il n'y a "pas de preuve", d'un risque anormal de rupture des prothèses PIP vendues dans le pays. Seuls 37 cas de rupture d'implants ont été répertoriés sur 9.054 utilisés entre 2002 et 2011 (0,4%). Les prothèses PIP ne sont plus utilisées en Australie depuis 2010.

Chine : Pékin et la presse locale commencent à s'intéresser au scandale international des implants cancérigènes de la société française PIP. Commercialisées en Chine depuis 2009, elles seraient toujours utilisées par les praticiens du pays. Le "Beijing Legal Evening News" constatait la semaine dernière que ces prothèses mammaires, supposées cancérigènes, étaient " toujours utilisées par de nombreux établissements qui pratiquent la chirurgie plastique en Chine ". D'après le quotidien de Pékin, elles auraient été mises sur le marché en 2009 par le revendeur Shenzhen Wien Tech Limited Company. Commercialisées sous le nom de Baolibei, « Trésor beau et précieux », elles auraient bénéficié d'une bonne publicité de la part des spécialistes et de sites internet spécialisés. Le "Beijing Wanbao" rapporte toutefois que la Direction Nationale du Contrôle de la Médecine a diligenté une enquête auprès du revendeur. Selon le quotidien, 912 exemplaires auraient été importés, et 151 prothèses resteraient actuellement en stock. L'enquête en cours n'a pour le moment révélé "aucun incident particulier", mais elle se limite aux implantations opérées sur le territoire chinois par le circuit d'importation légale.

 

MAGHREB

Algérie et Maroc déclarent qu'aucune importation de prothèses PIP n'a eu lieu.

 

MOYEN ORIENT

Israël : A Jérusalem, une ligne téléphonique spéciale à été ouverte pour répondre à toutes les questions entourant cette affaire. On estime que 850 femmes portent des prothèses PIP en Israël, soit seulement 5% du nombre total de femmes avec des seins siliconés. Le responsable de la ligne téléphonique indique que les procédures d’implants PIP n’ont jamais été menées dans les hôpitaux publics mais uniquement dans les centres médicaux privés comme ceux d’Atidim, Synopsis, Nara, la Clinique de Rafael à Ramat Gan et le Ramat Aviv Medical Center. Environ 10 médecins sont connus pour avoir utilisé ces procédures d’implantation avec l’utilisation des produits PIP en Israël.

 

 

Les disparités sont grandes, tant en nombres de victimes potentielles, qu'en terme de recommandations et de prise en charge. 

 

L'organisation mondiale de la santé ne s'est pour le moment pas encore saisi de ce dossier.

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rita Goya 21/01/2012 01:41

Je me suis fait operer a Dubai.

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442