Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 20:24

Un nouveau témoignage, encore une femme qui a mûrement réfléchi avant de se faire implanter des prothèses mammaires et qui pensait le faire en toute sécurité en France. :0081:

 


 

TÉMOIGNAGE DE MARIA


Bonjour à toutes

 
Je me présente : Maria, 54 ans, mariée, maman de trois enfants (35 / 31 et 25 ans) et l’immense bonheur d’être grand-mère. :0091:


Contrairement à Isabelle, Chantal et Joëlle, dont je salue le courage de par leurs parcours et leurs témoignages sur ce blog, le choix d’avoir des prothèses mammaires, c’est moi qui l’ai fait, et ce, dans le cadre d’une chirurgie purement esthétique. Mon récit je l’ai écrit en 4 parties :

La première partie : Pourquoi j’ai mis des prothèses mammaires ?

 

A 30 ans, j’avais eu mes 3 enfants que j’ai eu l’immense plaisir d’allaiter.

Dame nature par contre à moins apprécié, car je me suis retrouvée avec ce que l’on appelle dans le langage médical « une hypotrophie mammaire importante, associée à une ptôse » plus communément appeler «gants de toilette » :0009:

A cette époque, prise par l’éducation de mes trois enfants, je n’avais pas saisi l’importance du mal être qui en découlerait plus tard. Et puis, en 1986 on n’en parlait pas, internet n’existait pas.

 

Année 1996, l’année de mes 40 ans !!!  :0070:

 
C’est cette année là, je crois, où j’ai commencé à voir mes seins autrement, plus le temps passait, plus j’en faisais une fixation. Le seul recours était la chirurgie esthétique. Bien sûr, je me suis documentée, j’ai d’abord consultée le net. :0038:
Je dois avouer que je n’y ai vu ou n’ai voulu voir, que le bon coté de la chirurgie esthétique concernant les augmentations mammaires.

Les risques : Anesthésie générale, hospitalisation, ratage, douleur, dont on disait qu’elle était très supportable avec des antalgiques, cicatrices, etc ... bref … je pensais avoir tout analysé ... sauf évidemment que l’on pouvait m’implanter des prothèses défectueuses !!! :0039:

 
Restait le prix, en 2005, ils étaient variables, de 3500 à 6000 euros environ, en France bien entendu… Une somme !!!

A l’étranger, les prix étaient plus alléchants, avec en plus des prestations de vacances pour une semaine dans des hôtels magnifiques. Mais, pas question d’aller me faire opérer à l’étranger. En France, j’avais la certitude d’une garantie sans faille. :0044:

En France on ne badine pas avec la santé des gens, j’avais une totale confiance dans les institutions sanitaires françaises. Persuadée que des contrôles rigoureux étaient effectués régulièrement.

 

La deuxième partie : L’intervention


J’ai donc consulté un chirurgien conseillée par une amie, et j’ai franchi le pas.

 

En octobre 2005, j’avais 48 ans et 11 mois …mon rêve allait devenir réalité. :0023:

Les jours suivants ont été assez douloureux, normal, de par la position de l’implant (en arrière du muscle pectoral) et de la correction de la ptôse.

Mais j’étais tellement heureuse et impatiente de voir le résultat. 3 semaines plus tard, je ressentais une forte douleur coté gauche. La consultation fut très douloureuse, la prothèse gauche avait bougé, le chirurgien a essayé de la repositionner. 

 
Rien n’y fit, une semaine plus tard je rentrais de nouveau à la clinique. La veille de mon anniversaire plus exactement !!! Ré-intervention sur le sein gauche pour repositionner correctement la prothèse. Intervention en ambulatoire, sous anesthésie générale.


Départ au bloc : 8h25

Autorisation de quitter l’établissement : 14h30

14h00 on me change le Redon : 90cc.

14h30 petit malaise vagal au départ du service, et pour cause le Redon affiche de nouveau 90 cc

Allo Docteur, résultat : pansement compressif, changement du Redon.

15h50 Redon : 50 cc

Je passe la nuit sous surveillance. :0012:

 
Les semaines suivantes, furent assez difficiles physiquement et moralement mais il fallait encore attendre et attendre pour avoir un résultat.  Ça n’a pas trop tardé … une coque se forme, toujours au sein gauche, cela arrive ... Réaction normale me dit le chirurgien, 

Et puis au fil des mois, le sein devient de plus en plus dur, il reste douloureux, il se déforme, le chirurgien « ne sait plus quoi faire avec moi !!! » ce n’est pas sa faute … (La mienne sans doute)

Je ne me sens pas bien, mais je n’ai pas le droit de me plaindre, je voulais des seins !!! J’en avais !!! Je n’ai plus qu’à me taire !!! Au point que je finis même, par ne plus aller consulter. :0081:

 

Mars 2010 : Le scandale des prothèses mammaires de la marque poly implants prothèses 


La troisième partie : Mon chirurgien


Avril 2010, je reçois un courrier de mon chirurgien m’indiquant que l’AFSSAPS lui demande, d’anticiper le contrôle annuel obligatoire de MES prothèses mammaires (la marque n’était pas mentionnée) et de contacter son cabinet pour un rendez-vous.

Je dois avouer que ce courrier m’a surprise, mon chirurgien s’inquiétait de ma santé …

J’ai donc contacté son secrétariat et c’est par la secrétaire, que j’ai appris qu’en fait, ce courrier faisait suite à une alerte faite le 29 mars 2010 par l’AFSSAPS, concernant des prothèses mammaires défectueuses, de la marque Poly Implants Prothèses, et que si j’avais reçu ce courrier c’est que j’étais porteuse de ces prothèses mammaires défectueuses Ma première réaction, de la stupeur !!!  :0009:

 
Je suis passée par plusieurs phases, incompréhension, peur, colère, culpabilité.
Tout ce que l’on peut imaginer lorsque l’on apprend que dans son corps on a des prothèses défectueuses, que le gel contenu dans ces prothèses est non conforme, qu’il a été modifié !!!

Mais c’est quand même tout naturellement, que je me tourne vers mon chirurgien, savoir quelle était la conduite à tenir, d’autant plus que je rencontrais des problèmes avec ces prothèses.

Sa secrétaire m’annonce qu’il ne pratique plus, mais qu’un autre chirurgien assure la continuité médicale et chirurgicale de son cabinet. 

Je souhaite, avant de prendre rendez vous avec ce nouveau chirurgien que je ne connaissais pas, avoir quelques informations.

J’adresse un courrier à mon chirurgien pour savoir, notamment :

En cas de ré-intervention par son successeur, quel coût serait à ma charge ?
Je n’ai pas les moyens financiers pour une ré-intervention, qui n’était prévue au minimum qu’en 2015. 

Sachant que la sécurité sociale ne prenait en charge que la dépose des implants et uniquement les implants présentant une fissure ou rupture (ameli.fr le 23 avril 2010)

Les prothèses PIP, comme les autres prothèses d’ailleurs, ont une durée de vie annoncée d’environ 10 ans. PIP les garantissait 10 ans. 

Réponse de mon chirurgien : " Vous avez été informée que la chirurgie esthétique est une chirurgie d’agrément et que tout est à la charge du patient. Les ruptures des prothèses font partie des risques.  Aucun chirurgien n’est responsable des problèmes liés aux produits de la marque PIP." OK :0007:

 

J’ai rapidement compris que mon chirurgien déclinait toute responsabilité ou engagement dans cette affaire.

Cependant lorsque je suis venue consulter mon chirurgien, j’ai estimée que le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié, m’assurerait toutes les compétences nécessaires pour une intervention avec des risques limités et pour pouvoir traiter d’éventuelles complications. Je lui ai donné toute ma confiance. J’ai sans crainte mis ma santé entre ses mains.

Je l’ai délégué du choix technique de l’intervention ainsi que celui du choix des implants.

 
Poly Implants Prothèses, moi, je n’en avais jamais entendu parler !!!!

 

La quatrième partie : Mes conclusions

 

Je ne rends pas responsable les chirurgiens de la défectuosité des prothèses, je comprends tout à fait les problèmes que cela leur donne aujourd’hui, d’avoir fait le choix de ce fournisseur. Il est clair qu’ils ne sont pas les responsables d’éventuels délits commis par des tierces personnes. Cette affaire risque de durer plusieurs années.

 

On ne peut pas parler de fraude ou de délit, tant qu’un jugement n’a pas été prononcé, la présomption d’innocence s’applique.

Beaucoup de femmes doivent être réopérées, mais faute de moyens, elles ne le peuvent pas toutes. 

 

On parle de chirurgie esthétique comme quelque chose qui peut être miraculeux et soigner beaucoup de maux. Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs, si un jour vous décidez de faire de la chirurgie esthétique soyez vigilants.

Cela coûte cher, mais cela ne vous donne pas la garantie d’un résultat sans faille.

Je n’ai plus ces prothèses (réopérée récemment pour cause de rupture intra-capsulaire et coque stade 4 au sein gauche)

J’ai dû remettre d’autres prothèses, mais je n’ai plus la confiance nécessaire pour avoir la joie d’avoir « des seins » !!!!! 

 
Emprunt à ma charge pour cette intervention : 3000€ !!!

 
Aujourd’hui, ce que je souhaite, c’est que toutes les femmes qui désirent se faire retirer et réimplanter des prothèses puissent le faire rapidement et gratuitement.

Que les responsables et tous ceux qui savaient soient punis.

 
Que la vérité sur la composition exacte de ces prothèses soit connue et qu'elle nous soit communiquée.

 
Pour ma part, j’ai eu l’impression d’avoir fait cette intervention comme une clandestine, sans aucun droit !!!!! 

 
J’ai la colère contre mon chirurgien, au-delà des préjudices physiques, c’est du préjudice moral que nous subissons que je le rends responsable, de par son attitude envers ces patientes qui lui on fait confiance. 

 
Je remercie vivement l’auteur de ce blog, d’avoir pu me permettre de m’exprimer.
Salutations à toutes. :0014:

 


 

Un très grand merci à Maria, pour nous avoir fait partager son expérience. :0004:

Encore une fois, un chirurgien qui n'écoute pas sa patiente et pour qui le gain prime sur toute prise en charge digne de ce nom !

J'espére comme elle, que justice sera faite et que toutes les victimes pourront être réopérées sans frais.

Bientôt le 31 mars avec les résultats tant attendus de la composition de ce gel et de ses éventuelles conséquences sur notre santé.



Article écrit par Victime de prothèses PIP

 

Partager cet article

Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 076

Pages vues : 371 303

Commentaires : 1442