Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 18:29

Un certain ED est venu hier poster 3 commentaires pour le moins peu sympathiques ... Je vous laisse en juger : 

 

 

J'applaudis des deux mains ce médecin-expert.
Quant à Marie, elle a décidé de passer sur le billard pour un caprice.
Tant pis pour elle, et espérons que d'autres experts aient la même attitude : ces 'victimes" ont consenti à avoir des prothèses alors qu'elles n'en ont pas besoin, elles ont donc consenti aux conséquences de leur décision.

Il est souhaitable que les médecins experts qui examinent celles qui font de la chirurgie esthétique se comportent de la même façon, les "victimes" seront obligées d'assumer le fardeau qu'elles ont voulu porter.
Commentaire n°9 posté par ED hier à 22h16
Une femme qui décide de faire de la chirurgie esthétique n'a pas à se plaindre après coup d'avoir été traitée comme un objet par un médecin-expert puisque c'est un objet, et elle a consenti à être cet objet.
Inutile de pleurnicher après coup alors qu'elle a parfaitement consenti lors de la décision de se faire opérer !
Commentaire n°10 posté par ED hier à 22h20

Il est évident que vous parlez d'un sujet que vous ne connaissez pas !

 Sachez, cher Monsieur, que n'importe qui peut avoir à subir une expertise médicale, suite à un accident de la route, un accident de la vie, une erreur médicale ... bref dans de multiples cas, ce que je ne vous souhaite pas, mais çà pourrait vous arriver.

Dans l'article que vous commentiez, il n'était question que d'un médecin expert qui n'a pas rempli correctement sa mission, comme c'est souvent le cas, lorsque le médecin est commis par l'assurance, entre autre. (voyez le commentaire laissé par un médecin pas fier du comportement de ses confrères !)

Par vos propos, vous cautionnez ce genre de comportement et c'est grave.

Les médecins experts sont là, en principe, pour établir un rapport neutre et objectif destiné à informer le juge qui n'est pas compétent dans le domaine médical, afin qu'il puisse rendre un jugement éclairé !

Vous vous permettez de juger les femmes qui ont eu recours à ces prothèses. Je ne vois pas de quel droit vous vous permettez cela ?

Sachez que certaines ont eu des malformations, des problèmes de santé qui les ont conduit à cette intervention. Nous ne sommes pas au Brésil, la course à la beauté n'a pas cours chez nous ... Je ne vois pas en quoi, une femme qui veut retrouver un corps acceptable pour elle et pour vous messieurs, est critiquable ?

De plus, vous êtes mal informé, 20% des femmes ayant eu recours à ces prothèses l'ont fait suite à l'ablation d'un de leur sein pour cancer, c'était bien fait pour elles, elles n'avaient qu'à rester avec un seul sein ?

Sachez que des hommes souffrant de cancer du testicule  sont reconstruits avec des prothèses en silicone aussi, la société PIP en fabriquaient, j'espère pour ces hommes qu'ils n'ont pas eu le même silicone que nous !

Oui, elles sont toutes VICTIMES de gens qui voulaient augmenter leurs profits, de personnels de l'entreprise qui, au prétexte de garder leur travail, savaient mais n'ont rien dit. Informez-vous avant de parler, tout est sur le blog ! 

 

Quant à votre autre commentaire : 

 

Pourquoi la Sécu doit payer les frasques de celles qui sont passées sur le billard par fantaisie ?
Il est normal de subir les conséquences de ces prothèses défectueuses : elles décident de faire de la chirurgie esthétique, il est normal que ces nanas payent pour se faire enlever leur prothèse et ce, même si leur santé/vie serait en danger.

Sinon, elles peuvent toujours emprunter une camionnette, des bas résille et porte-jarretelles, stationner au Bois de Boulogne puis appâter le premier venu : tant qu'à avoir une lubie de femelle en chaleur, autant aller jusqu'au bout. Quitte à tout perdre, mais bon, ces femelles en chaleur méritent de tout perdre.
Commentaire n°1 posté par ED hier à 22h26

Elles ont déjà payé pour leur intervention, c'était effectivement normal.

Mais pourquoi devraient-elle payer pour une fraude qu'elles n'ont pas commis ?  Pourquoi devraient elles payer encore parce qu'on leur a implanté du matériel frauduleux ? Pourquoi devraient elles payer parce que les contrôles officiels de nos autorités sanitaires n'ont pas été capables de déceler la fraude plus tôt ?

Si vous vous casez une jambe, qu'on vous implante une prothèse défectueuse et qu'on vous demande de repayer pour la changer, vous trouverez çà normal ?

Je suppose que vous pensez aussi que les victimes du Médiator doivent payer : ces gros qui voulaient maigrir, ils n'ont qu'à assumer !

Quant à votre solution pour payer les interventions, c'est tout simplement abjecte ! Comment pouvez-vous parlez des femmes ainsi ? 

S'il existe des prostituées, c'est pour des hommes comme vous qui ont une haute idée de la femme, vous ne faites pas honneur aux hommes !

Heureusement que nos maris et nos compagnons ne pensent pas comme vous et qu'ils nous soutiennent dans cette épreuve.

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP



Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Divers
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 12:12

En ce merveilleux jours qui célèbrent toutes les mamans, je voudrais avoir une pensée toute particulière pour toutes celles qui ont eu cette magnifique joie d'avoir des enfants.

Pour un certain nombre d'entre nous, ce sont justement ces enfants qui ont causé des dommages à nos poitrines, que la chirurgie a tenté de réparer.

Bien évidemment, il n'est pas question d'en vouloir à nos chers petits, mais à ceux qui nous ont en partie détruites avec ces prothèses.

 

Il n'est pas question d'oublier celles qui ont eu la malchance de rencontrer le cancer et qui ont subi en quelque sorte une double peine, la maladie avec son cortège de traitements et la reconstruction qui devait être salvatrice et qui s'avère être un cauchemar pour certaines.

 

PIP nous a gâché une partie de notre vie à toutes, aujourd'hui, nous devons essayé d'oublier, ne serait-ce que quelques heures, tous les préjudices que nous subissons à cause de ces maudites prothèses et nous montrer souriantes et détendues à nos chères têtes blondes. 

 

Leurs présences nous réconfortent, nous nous soutenons autant que nous le pouvons entre nous, victimes de ces maudites prothèses.

 

A toutes les mamans, victimes de prothèses PIP, je souhaite la plus belle des journées entourées de leurs enfants.

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRVXGgizs_ZjGfbMizeTYKVU52OwwGd1XLNn5IiKrMI2XLJZevR


http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRCJ1z3HYa2TE7eTwDYkg0nix94-jNM9-FFiHtcPXCoq1g5XEmM

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Divers
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 14:51

Aujourd'hui, c'est dimanche, c'est le printemps, :0004: on oublie un peu les prothèses défectueuses et les problèmes qui vont avec et on regarde le monde autour  de nous ... on n'est pas très éloignées en fait !

 

Dix stratégies de manipulation ; Tout a déjà été utilisé !!!!! très intéressant et très instructif :0107:


Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.  

 

1/ La stratégie de la distraction :0052:

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s'intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l'attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions :0043:

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d'abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu'on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

 

3/ La stratégie de la dégradation :0103:

 Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l'appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C'est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néo-libéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n'assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s'ils avaient été appliqués brutalement.

 

4/ La stratégie du différé :0081:

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l'accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d'accepter un sacrifice futur qu'un sacrifice immédiat. D'abord parce que l'effort n'est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s'habituer à l'idée du changement et l'accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

 

5/ S'adresser au public comme à des enfants en bas âge :0055:

 La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s'adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d'une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »


6/ Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion :0075:

Faire appel à l'émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l'analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l'utilisation du registre émotionnel permet d'ouvrir la porte d'accès à l'inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…


7/ Maintenir le public dans l'ignorance et la bêtise :0009:

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l'éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l'ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »


8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité :0053:

Encourager le public à trouver « cool » le fait d'être bête, vulgaire, et inculte…

 

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité :0099:

Faire croire à l'individu qu'il est seul responsable de son malheur, à cause de l'insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l'individu s'auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l'un des effets est l'inhibition de l'action. Et sans action, pas de révolution!…

 

10/ Connaître les individus mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes :0044:

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l'être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l'individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. 

 

Je suis sure que tout cela vous évoque de nombreuses situations vécues !!!

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Divers
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 12:58

Petit article pour les curieuses :

Le Tribunal de commerce de Toulon est chargé du dossier de la société Poly Implant Prothèse.

Sur cette vidéo de TV83 (chaîne de télévision varoise), le président de ce tribunal, Ange Peccorella, vous explique ce qu'est un Tribunal de commerce, quel est son rôle et quelles sont ses missions.

 

 



 

 

Article écrit par victime de prothèses PIP


Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Divers
commenter cet article

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 076

Pages vues : 371 303

Commentaires : 1442