Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 15:30

logo PPPLogo MDFPIP

 

Les 2 principales associations de Victimes PIP viennent de publier

une lettre ouverte à nos élus : ici

 

Je compte sur vous pour la diffuser au maximum et en faire bon usage.

 

Je vous rappelle la comition d'information du Sénat qui devrait rendre ses conclusions en juillet. ici

 


Article écrit par Victime de prothèses PIP

Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 15:14

logo PPPLogo MDFPIP

 

Les 2 principales associations de Victimes de prothèses PIP, l'association PPP et le MDFPIP, assistaient jeudi dernier au 5ème comité de suivi.

 

Elles en sont sorties très déçues et

viennent de publier un communiqué commun : ici

 

Depuis le début de cette affaire en mars 2010, les autorités ne délivrent les informations qu'au compte-goutte et ne sont pas toujours à l'écoute des Victimes.

 

Il a fallu attendre le décès d'une porteuse en novembre dernier, (ici), pour qu'un comité de suivi soit constitué.(ici)

 

 

Depuis, 4 nouvelles réunions ont eu lieu

sans qu'aucune véritable avancée n'ait eu lieu.


 

Les femmes ont toujours autant de difficultés pour être prises en charge, des dépassements d'honoraires exorbitants sont toujours demandés, même si des efforts certains ont été fait dans les hôpitaux publics.

 

 

Personnellement, je suis en relation avec les autorités sanitaires et

je demande avec insistance depuis des mois :

 

 

- L'ouverture d'une enquête de suivi épidémiologique de toutes les femmes explantées, afin de tracer les évènements indésirables dans l'avenir

 

- Le résultat des analyses anatomopathologiques des capsulectomies

 

- Des analyses de biocompatibilité faites avec les différents composants du gel de silicone frelaté

 

- La conduite à tenir vis à vis des siliconomes, certaines femmes ayant été opérées plusieurs fois et restant très gênées

 

- L'ouverture d'un registre de porteurs d'implants afin de pouvoir prévenir tous les patients en cas de problèmes, aujourd'hui, nous ne sommes pas certains que toutes les porteuses de PIP soient informées

 

- Que des contrôles existent de façon inopinée tout au long de la chaîne, de la mise sur le marché en passant par la fabrication, la distribution, l'implantation et le suivi des évènements indésirables 


 

Aujourd'hui, PERSONNE n'est capable de nous dire

ce que nous réserve l'avenir.


 

Ce scandale est arrivé parce que : 

- La mise sur le marché n'était pas correctement évaluée

- Les procédures de contrôles étaient inadéquates

- Les contrôles ont failli

- Les chirurgiens n'ont pas tous déclarés les incidents en temps et en heure

 

 

Aujourd'hui, 400 000 femmes assument et subissent, souvent seules,

les dégâts liés à cette fraude.


 

Plus de 2 ans après la découverte de ce scandale sanitaire :

- Les coupables sont identifiés, mais pas condamnés

- Les femmes ne sont pas reconnues comme Victimes, mal prises en charge et toujours pas indemnisées

 

 

Combien de temps va-t-il falloir encore attendre pour que

nous soyons écoutées et entendues ?


 

Mesdames, qui êtes Victimes de cette fraude, manifestez-vous, expliquez votre vécu, vos difficultés, commentez cet article, je transmettrais aux autorités.

 

Si vous avez des problèmes de prise en charge, de dépassements d'honoraires, écrivez à la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique http://www.plasticiens.org/Contact.php

Faites le savoir au conseil de l'ordre : conseil-national@cn.medecin.fr

 

Si vous avez des déclarations d'incidents à faire, écrivez à l'ANSM : dedim.ugsv@ansm.sante.fr

 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le dossier thématique de l'ANSM : ici

et le site des chirurgiens plsaticiens : ici

 

 

Toutes ensembles, nous serons plus fortes et nous nous ferons entendre.

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 16:10

MA MDFPIP

 

Face au scandale des implants mammaires Poly Implant Prothèse, PIP, les Victimes se sont regroupées en associations, PPP et MDFPIP.

 

Chacune à sa façon à tenté d'aider, d'informer et de défendre les intérêts des femmes porteuses de ces prothèses frauduleuses.

 

Le MDFPIP m'a fait parvenir son bilan depuis sa création, ses actions et ses projets. :0038:

 

 


 

Nous, victimes de la fraude sur les implants mammaires dénoncée par l’Afssaps le 29 mars 2010, nous sommes regroupées en association dans le Var afin de défendre notre droit élémentaire au principe de précaution ainsi qu’à notre reconnaissance en tant que victimes de cette fraude par les pouvoirs publics. Notre association a pour dénomination : Mouvement de Défense des Femmes Porteuses d’Implants et de Prothèses, est déclarée à la Préfecture du Var depuis le 21 mai 2010 sous le n° W832005423, est domiciliée au 199, Rue Lavoisier – 83210 La Farlède et son objet est : 

  

 « De regrouper les femmes porteuses d’implants et de prothèses mammaires dont le produit de remplissage est autre que le sérum physiologique dans le but de promouvoir l'exercice efficace et indépendant de leurs droits dans le cadre de fraude et de malversation en lien avec ce produit de remplissage (notamment dans le cadre du dossier affairant à la société Poly Implant Prothèse). 

  

Le MDFPIP aura notamment pour mission de donner aux victimes les moyens d'accès à une information pertinente et actualisée, de mettre en commun les informations et connaissances des membres du réseau dans un but de plus grande cohérence, d'agir auprès des pouvoirs publics si nécessaire, de participer à des colloques et des formations utiles à l'objet de l'association ou d'en organiser le cas échéant, de favoriser la solidarité et l’échange, de défendre et protéger les intérêts collectifs et individuels, pécuniaires et moraux des victimes dans les limites légales qui lui seront dévolues, d’obtenir considération et réparation de préjudices passés, actuels et futurs aux victimes et à leur famille ou ayants droits, ayant subi directement ou indirectement un préjudice corporel, matériel ou moral à la suite ou en relation avec l’implantation de prothèses mammaires. » 

  

Nous avons créé un site d’informations et d’échange. Nous souhaitons apporter à tous et toutes les moyens d’accéder à des renseignements utiles, fiables et pertinents en mettant en lien nos réseaux et les réseaux des acteurs de cette affaire. Vous pouvez le visiter en allant sur http://www.mdfpip.com 

  

Nous nous sommes unies pour défendre nos droits dans cette affaire de fraude (puisqu’il n’y a qu’ainsi que nous serons reconnues en tant que victime) dans le Mouvement de Défense des Femmes porteuses d'Implants et de Prothèses. Nous souhaitons le remplacement des implants frauduleux (défectueux ou pas) sans attendre d’être en situation d’urgence du fait d’une rupture ou autre.

 

Notre première revendication est donc de faire appliquer sans attendre le principe de précaution. 

  

La deuxième est que nous souhaitons pouvoir effectuer ce remplacement dans les meilleures conditions de sécurité, en ayant la certitude que les laboratoires fabricants de prothèses soient effectivement surveillés, contrôlés, pour éviter, à l’avenir, que ne se reproduise une telle fraude. Actuellement, personne ne peut nous garantir une telle sécurité. 

  

La troisième concerne un renforcement de la sécurisation des produits de santé. Nous craignons que  ce qui s’est produit pour les implants mammaires puisse se produire avec n’importe quel autre dispositif ou produit de santé. Aujourd’hui, ce combat semble restreint au champ des porteuses de prothèses mammaires (30 à 40 000 victimes tout de même), demain, il devra s’étendre à l’ensemble des produits de santé. 

  

Nous avons déjà reçu un accueil favorable auprès de la Société Française de Chirurgie Plastique Réparatrice et Esthétique avec qui s’est engagé un partenariat en termes d’informations et de soutien. Nous sommes aussi en contact régulier avec la commission d’enquête du pôle santé de la gendarmerie de Marseille. Loin des polémiques, nous sommes présentes auprès des victimes en leur apportant réconfort, soutien et informations pertinentes. 

  

Depuis sa création, le MDFPIP œuvre auprès de toutes les instances représentatives et étatiques afin de faire valoir le droit des victimes et leur prise en charge pleine et entière par les pouvoirs publics. Pour se faire, voici dans les grandes lignes les actions menées jusqu’à ce jour et celles à venir. 

  

Juin 2010 :

Première rencontre avec la Cellule Prothèses 13 (Gendarmerie de Marseille) et début de notre collaboration avec la proposition d’un accès à la plainte simplifié et plus accessible pour toutes les victimes. De cette rencontre naîtra la lettre-plainte de la gendarmerie téléchargeable et déposable sans avoir à se rendre dans un commissariat ou une gendarmerie.

 

Septembre 2010 :

Multiples rendez-vous téléphonique avec l’AFSSAPS, service de matériovigilance, afin d’élaborer le questions/réponses en lien avec l’annonce des premiers résultats d’analyse du gel PIP.

 

Novembre 2010 :

Rencontre avec des victimes de PIP à Marseille avec visite dans les locaux de la Cellule Prothèses 13.

 

Décembre 2010 à février 2011 :

Création et diffusion d’un questionnaire à destination des victimes mettant en évidence leur vécu depuis l’annonce de la fraude, leur rapport avec leur chirurgien, leurs souffrances, etc, …

 

Mars 2011 :

Présentation des résultats de notre enquête à :

- L’AFSSAPS, service de matériovigilance, rencontre avec les différents responsables de l’AFSSAPS en charge de l’affaire PIP, raffermissement de la collaboration entre le MDFPIP et l’AFSSAPS

- La Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SoFCPRE) de cette rencontre, il sera décidé que le MDFPIP interviendra dans les colloques de chirurgie afin de mettre en avant les aberrations et les dérives des chirurgiens face à leurs patientes victimes de PIP

 

Avril 2011 :

Rencontre avec le représentant du Syndicat des chirurgiens à Marseille afin de présenter notre mouvement ainsi que les résultats de notre enquête.

 

Mai 2011 :

Présentations officielles des résultats de l’enquête lors de l’assemblée générale annuelle du MDFPIP

Intervention le samedi 21 mai 2011 à Lyon lors du Symposium de Printemps de Vidéoplastie - Chirurgie Plastique : de cette intervention, il ressort que pour les sociétés savantes, le MDFPIP est l’interlocuteur privilégié des chirurgiens et c'est à cette date qu’a débuté la collaboration avec l’ensemble des sociétés savantes.

 

Juin 2011 :

Intervention le samedi 18 juin 2011 à Paris lors du Congrès de la Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP) : il ressort la coordination de la prise en charge des victimes par les chirurgiens dans le cadre d’une labellisation MDFPIP

 

Juillet 2011 :

Table ronde avec les différents représentants des sociétés savantes à Paris pour la diffusion de la  lettre-plainte auprès des victimes par les chirurgiens, la préparation du congrès du 21 novembre.

 

Participation dans les médias :


- Magazine ELLE : 2 interviewes (une à Marseille et une à Paris)

Var Matin : un article pour l’assemblée générale

- RTL : interview radiophonique

- Envoyé Spécial : reportage sur l’affaire PIP

- Magazine 90 minutes Enquête : reportage sur les ratés de la chirurgie

- Magazine Femme Actuelle : interview

- Magazine Femme pour toujours : reportage et interview

- Magazine Réponse à Tout : interview et reportage

- Magazine Clinica : reportage et interview pour la presse spécialisée anglaise

 

Actions en cours :

 

Intervention le lundi 21 novembre 2011 au CNIT de Paris lors du 56ème Congrès National de la SoFCPRE   

  

Congrès novembre 2011-1Congrès novembre 2011-2Congrès novembre 2011-3

 

En parallèle à toutes ces actions, le MDFPIP accueille, informe, oriente et accompagne les victimes au quotidien. 

  

Le MDFPIP fonctionne sur les bases d’une adhésion volontaire et non obligatoire. Notre aide n’est pas assujettie au règlement d’une quelconque cotisation. 

   

Nous recherchons aussi à nous adjoindre les conseils de professionnels du droit afin de nous aider au mieux dans les démarches juridiques et judiciaires à venir. Cette démarche est compliquée par le fait que nous mettons un point d’honneur à ne pas vouloir avoir partie liée avec les cabinets d’avocats. Ce qui signifie pour nous de ne pas assujettir leur soutien et leurs conseils à la signature d’une convention avec les victimes ou le MDFPIP.

 

 



Le MDFPIP a à coeur de défendre au mieux les Victimes de prothèses PIP, mais également de pouvoir travailler avec les autorités compétentes afin d'avoir les garanties qu'un tel scandale ne pourra plus se reproduire.

 

Beaucoup de travail reste à faire :

 

Aujourd'hui, nous n'avons aucune certitude quant à la fiabilité et la sécurité des implants mammaires. :0081:

Le principe de précaution n'est pas appliqué : le changement systématique et sans condition n'est toujours pas pris en charge. :0094:

Le procès n'a pas eu lieu, notre statut de victimes n'est pas reconnu et les coupables ne sont pas encore punis. :0039:

Pourtant, les Victimes subissent dans leurs chairs et leurs psychismes les dégâts de cette escroquerie, leurs vies ont été bouleversées pendant que les coupables coulent des jours heureux sans problème ! :0083:

Le dédommagement des préjudices supportés est loin d'être acquis. :0009:

 

Le MDFPIP a besoin des Victimes :

 

Le MDFPIP se bat pour toutes les Victimes, adhérentes ou non, et toutes profiteront de ce qui sera acquis.

Mais une association n'est efficace qu'avec l'appui  de ses membres, plus ils sont nombreux, plus elle est reconnue.

Chacune apporte son expérience et ses connaissances utiles à la collectivité. :0107:

Nous avons toutes un rôle à jouer et tout à gagner en ne restant pas seule.


Ensembles, nous sommes plus fortes et écoutées.

:0031:


 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 07:20

INVITATION A LA PRESENTATION DU RAPPORT D’ENQUETE

AUPRES DES VICTIMES DE PROTHESES

POLY IMPLANT PROTHESE

 

Le 13 mai 2011 à 19 heures Salle des Fêtes de La Farlède (83210)

 

Le rapport d’enquête concernant les victimes de l’affaire PIP sera présenté officiellement aux institutionnels, aux adhérents et non adhérents du MDFPIP, à toutes personnes intéressées et à la presse, dans le cadre de l’assemblée générale du MDFPIP. 

 

:: M.D.F.P.I.P. :: Mouvement de Defense des Femmes Porteuses d Implants et de Protheses - www.mdfpip.com

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 21:44

Une adhérente de l'association [bip] m'a envoyé les comptes-rendus des assemblées générales ordinaire et extraordinaire de l'association.

Tout d'abord, pour couper court à toute polémique, toute association est tenue d'envoyer ses procès verbaux d'assemblées générales ordinaire et extraordinaire ainsi que les rapports moral et financier à la préfecture.

Toute personne, adhérente ou non d'une association, peut consulter les pièces constituant le dossier d'une association sur simple demande.

 

Donc, voici les PV commentés en vert, à vous de juger !

  


 

Rapport financier de l’association [bip]

 

Exercice 2010 Au cour de l’exercice 2010 l’association a reçut 13688 € de cotisations  

Petite précision : l'association compte 1052 adhérentes, (voir PV de l'AG ci dessous), donc 1052€ de cotisations (1€ d'adhésion) et 12636€ de dons.

Nuance qui a son importance !

Au cour de cette même année les dépenses s’élèvent a 7428,26€ 

Les dépenses comprennent, les frais de déplacement pour les rdv officiels, l’achat d’un ordinateur, les frais de poste, la mise en place d’une ligne de téléphone portable, l’achat de papier et d’encre.

Il serait intéressant de détailler un peu plus les dépenses, poste par poste

Il faut savoir que nous utilisons nos imprimantes et autre matériel personnel pour le fonctionnement de l’association. Et ceci, afin de limiter les frais de fonctionnement. Louable

A la clôture le l’exercice 2010, les comptes de l’association présentent 

Un solde créditeur de 6259.74€ 

Il nous est impossible de faire un budget prévisionnel gestion aléatoire !!! pour l'année à venir du fait du montant des cotisation qui n'est pas « fixe » ??? Pourtant la cotisation est votée en AG, voir PV de l'AG ci-dessous ! Plutôt la crainte que toutes ne réadhèrent pas ... et du caractère aléatoire des déplacements et rendez vous officiels, ainsi que des frais de courriers qui ne sont pas prévisibles non plus. Nous pourrions le faire si nous avions des frais fixes, ce qui n'est pas le cas.

 

Rapport moral –Exercice 2010

 

Rappel des valeurs de l’association

Les missions de l’association

L'association [bip] a été créée afin de regrouper, d'informer, de soutenir et d'aider les victimes des implants mammaires frauduleux fabriqués et commercialisés par la société Poly Implant Prothèse.

Toutes les actions entreprises et menées par l'association ont pour unique but de faire valoir nos droits ainsi que notre reconnaissance en tant que victimes, et d'obtenir réparation des préjudices subis.

Les rapports avec l’environnement

-En premier lieu rappelons le dévouement sans limite du cabinet [bip], qui depuis le début de cette affaire nous représente à moindre frais pour les victimes. Merci à eux.

-Remercions également le Dr [bip], qui nous épaule depuis toujours et répond toujours présent tant pour nous conseiller que pour nous accompagner en toutes circonstances.

-L'association [bip] est en contact constant avec l'AFSSAPS, avec laquelle nous avons collaboré lors de la mise en place du document d'aide à la décision des patientes, ainsi que le Ministère de la santé, où nous sommes régulièrement reçus, la gendarmerie de Marseille, et tout les acteurs principaux de cette affaire.

-Merci à Mr Jerome Guedj, vice président du conseil général de l'Essonne, inspecteur général à l'IGAS, qui nous a fait l'honneur à plusieurs reprises de sa présence à nos cotés lors de nos manifestations au Ministère de la santé.

-Mme Simone VEIL en réponse a mon courrier le 24 juin 2010 me fait part de sa considération malgré le fait qu'elle ne puisse intervenir en notre faveur.

-Le comité des Pyrénées Atlantiques de la ligue contre le cancer nous avait contacté en la personne de Mr Pierre Nollevalle, afin de nous manifester son soutien.

-Sans oublier tous les médias qui nous suivent régulièrement et sans lesquels nombres de victimes ne serait pas informé de cette fraude sans précédent.

A toutes ces personnes,ou ces organismes, l'Association [bip] tenait à adresser un message de remerciements particulier pour leur précieux soutiens.

Le déroulement des activités

-Depuis sa création, l'Association [bip] a pris une ampleur inattendue et nous avons, au vu du nombre grandissant de victimes se manifestant auprès de nous, décidé de la mise en ligne d'un forum d'information. Suite à nos multiples demandes nous avons réussi à obtenir ( chose rarissime pour une association ) pas dans le cas d'associations de victimes ! plusieurs entretiens au ministère de la santé.

Entretiens durant lesquels nous avons pu faire part de nos questions légitimes, de nos points de vue quand au manque de réactivité de la part des organismes sanitaires et ministériels, et avons, à force de persévérance, été prise en compte lors des décisions des organismes concernés.

Décisions qui rappelons le, ne nous conviennent pas pleinement, mais qui demeurent néanmoins une avancée vers la prise en charge totale que nous réclamons.

Bilan des activités

- Obtention de prises en charges partielles ordonnée par Mme Roselyne Bachelot au lendemain de notre entretien du 28 septembre 2010 au ministère de la santé. Prise en charge demandée dès l'annonce de l'affaire par le syndicat des chirurgiens plasticiens !

- Certaines cliniques, sensibles à notre cause nous ont proposé des tarifs avantageux . non conventionnée pour l'une d'elle donc pas de prise en charge, effectivement c'est avantageux ! ... quel intérêt d'obtenir une prise en charge par la sécurité sociale si c'est pour ne pas en bénéficier ? 

 

Le rapport avec les adhérents

-Par le biais du forum de l'association, la communication censurée et l'information entre adhérentes sont primordiales et nous sommes heureux de constater que la solidarité est de mise entre victimes.

L'écoute et le soutien, parfois même les aides dans les diverses démarches font toute la richesse de notre association, ainsi que les radiations abusives.

Chaque adhérente a la possibilité de contacter le bureau de l'association via l'adresse mail à disposition et nous répondons dans les plus brefs délais aux demandes. les contacter c'est facile, obtenir des réponses ... c'est autre chose, pourquoi les adhérentes postent sur ce blog de façon anonyme ? 
Les bénévoles

Membres du bureau et administrateurs du forum fournissent un travail énorme, bien souvent insoupçonné et loin des regards, nous tenons également à les en remercier, ainsi que les adhérentes qui elles aussi nous apportent une aide précieuse en nous communiquant des informations utiles.

Les projets  

-L'association avait pour projet principal, outre la reconnaissance des victimes en tant que telles par les autorités, la demande de mise en place d'un fonds de solidarité par l’État, et malgré nos nombreuses demandes rien n’a été fait en ce sens, cela reste donc dans les objectifs de l'année à venir.

L'association a également pour projet de rencontrer le président du syndicat national de chirurgie plastique réparatrice et esthétique afin de faire le point sur le comportement trop souvent scandaleux des ses adhérents, autrement dit les chirurgiens. Au bout d'un an, il serait temps !

Ne vous inquiétez pas, le MDFPIP oeuvre depuis de longs mois et l'aboutissement est proche.

Nous demanderons, une nouvelle fois audience auprès du Ministre de la santé en personne, en espérant que ce dernier aura plus de temps a nous consacrer que Mme Bachelot qui, je le rappelle avait un emploi du temps trop chargé pour accéder à notre requête.

Conclusion

 Un bilan plutôt positif, ???, concrètement, qu'a-t-il été obtenu ? qui nous fait réaffirmer que notre union à toutes a fait et continuera à faire notre force.

L'association poursuit ses objectifs qui resteront inchangés, et pour cela nous avons besoin de tout le monde, inutile de vous rappeler que le combat n'est pas terminé, et que même réopérées, nous devons rester unies aux cotés de celles qui souffrent encore

 
Nous avons engagé un combat légitime toutes ensembles, et c'est toutes ensembles que nous le mènerons à terme.


         La Présidente de l'association [bip]

 

PROCES-VERBAL de l'Assemblée Générale ordinaire du 04/03/2011 04/04/2011

 

Association [bip].
L'an deux mille onze, le quatre avril à 14heures, les membres de l'association, se sont réunis au palais des congrès Micropolis de Besançon sur convocation du conseil d'administration en date du 22/02/2011. 

L'assemblée est présidée par [bip], en sa qualité de présidente .Le secrétariat est assuré par [bip].

La présidente constate après émargement de la feuille de présence que 232 des membres sur 1052 sont présents ou représentés ; le nombre total de voix est ainsi de 232 Madame la Présidente   déclare alors que l'assemblée est régulièrement constituée et peut valablement délibérer et prendre des décisions à la majorité requise.

232 personnes vont décider pour 1052, malgré 200 pouvoirs possibles par personne ! ... belle preuve de démocratie et de représentativité ! 

Puis, la présidente rappelle que l'ordre du jour de la présente réunion est le suivant :  

• lecture et approbation du rapport morale  

• lecture et approbation du rapport financier  

• fixation du montant des nouvelles cotisations  

• Résolutions 

• élection des membres du conseil  

• questions diverses.  

Personne ne désirant plus prendre la parole, le président ouvre le scrutin sur les résolutions figurant à l'ordre du jour : 

PREMIERE RESOLUTION

Lecture et approbation du rapport moral de l’exercice 2010 par la présidente.

Approuvé à l'unanimité

DEUXIEME RESOLUTION

Après lecture du rapport financier relatif aux comptes de l'association pour l'exercice 2010, l'assemblée générale approuve ledit document tel qu'il lui a été présenté. Approbation de comptes incomplets ???

Dès lors, quitus de sa gestion est donnée au trésorier pour l'exercice écoulé.

Il est impossible de prévoir un budget pour l'année 2011, l'assemblée générale approuve cela. Etonnant !!!

Cette résolution est adoptée à l'unanimité. On navigue à vue, bonne gestion !!!

TROISIEME RESOLUTION

Après débat, l'assemblée générale décide de fixer le montant des nouvelles cotisations

dues au titre de l'exercice 2011 comme suit : 5. euros annuel .

Cette résolution est adoptée à l'unanimité

QUATRIEME RESOLUTION

Après rappel par Madame la Présidente que trois sièges sont à pouvoir,

il est procédé à l'élection des administrateurs à main levée 

Sont déclarés régulièrement élus : 

Me [bip] avec 232 voix

M. [bip] avec 232voix

M.[bip]avec 232 voix 

– Respectivement au poste de Présidente, Trésorier et Trésorier adjoint

Normalement, l'AG élit le conseil d'administration qui à son tour élit les membres du bureau !

QUESTIONS DIVERSES POSEES PAR LES MEMBRES

Question sur la validité des 8 années de mandat est posée par Me Sallé Anne Laure qui n'est pas d'accord, Enfin une réaction saine !!!

Réponse: La durée du mandat de la présidente à été fixé à 8 années afin de proteger l'association et de pouvoir continuer le combat mené sereinement.

Se protéger de quoi ?

Question: Quel est notre action juridique face aux chirurgiens?

Réponse: La présidente souhaite, avec les avocats, rencontrer le syndicat des chirurgiens pour obtenir une réponse collective de leur part. L'association n'attaque pas les chirurgiens, ce n'est pas son but.  

C’est pas ce qu'on lit sur le forum, pardon lisait dur l'ancien forum !

Question: Avons nous une certitude sur l'issue de cette affaire?

Réponse: Non, nous n'avons aucunes certitude sur la clôture de cette affaire Il y a d'autres procédures possible si nous n'obtenons pas d'indemnisation 

Saisir la CIVI Si il y a indemnisation pour le Médiator, pourquoi pas pour vous. 

Nous voulons la même chose pour vous.

L'assurance de PIP ne couvre pas les fraudes

En ce qui concerne le TUV, on ira chercher leur responsabilité et la gestion de cette partie du dossier  se fera en France.

Question: Est ce judicieux de demander une contre expertise?

Pourquoi ? Une expertise a déjà été mandatée par le tribunal !

L'AFSSAPS a publié les résultats, manque de confiance ?

Réponse: Une expertise coute très cher (environ 150 000€)

Si l'afssaps est mis en cause, des experts seront mis en place et payés par l'état

Nous assisterons certainement dans ce cas à une « guerre d'experts ».

Question: Qu'est ce qu'un fond de solidarité?

Réponse: C'est une structure qui indemnise les victimes. C'est l'état qui prend en charge les victimes

Question: Peut-on forcer un chirurgien à vous opérer?

Réponse: Non mais vous pouvez demander un autre avis à un autre chirurgien

Chaque cas est particulier et seul un chirurgien peut prendre la décision qui s'impose.

Question: Est il impératif de récupérer nos prothèses?

Réponse: Les prothèses sont à vous mais il n'est pas nécessaire de les récupérer

Il n'y a pas de doute sur la défectuosité des prothèses.

La seule preuve nécessaire est le port de ces prothèses.

Question: Est il important de remplir le document de l'afssaps?

Document réservé à un usage professionnel 

Réponse: Oui, et il serait bien de noter le nom du chirurgien en fournisseur

Il est bien précisé que le document doit être renvoyer à Me [bip] par voie postale

Et pourquoi pas à l'AFSSAPS ... c'est très simple, parce qu'elle ne l'a pas demandé !!!

La date de risque est le 30 mars 2010

Date d'incident, date de l'échographie

Question: Est il urgent de retirer les prothèses?

Réponse: On ne sait pas. Les autorités disent que c'est à vous de choisir.

Nous pensons qu'il vaut mieux les enlever si vous en avez la possibilité.

Question: Les examens médicaux prescrits sont ils suffisant?

Réponse: Pour ce qui est de l'échographie, non. Les autres examens montre parfois de faux resultats.

Aucun de ses examens n'est fiable à 100%  

Question: sera t on convoqué au tribunal?

Réponse: Les avocats représentent l'association et ses adhérentes

L'instruction va surement demander aux avocats de centraliser les adresses.

Il y aura surement une convocation sur Marseille mais vous ne serez pas reçue personnellement.

Il n'y a aucune obligation de venir au procès. 

Sauf que le procureur souhaite la présence d'un maximum de victimes !

Vous serez défendues individuellement

Question : Ma cotisation est t'elle deductible des impots ?

Réponse : Non. Pour ce faire il faudrait que l'Association soit reconnue d'utilité publique.

Question : Pourquoi 200 pouvoirs par membres ? Du jamais vu !

Réponse : Dans une association comptant autant de membres que la notre si chaque adhérentes avait par exemple 10 pouvoirs très peu d'entre elles pourraient etre représentées c'est la raison pour laquelle CHAQUE adhérente a droit a 200 pouvoirs.

Il suffit de prévoir un vote par internet, tout à fait possible si çà figure dans les statuts !

Aucune autre question n'étant à l'ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 16h26 heures. 

De tout ce qui précède, il a été dressé le présent procès-verbal, signé par le président et le secrétaire.

La présidente Le secrétaire

M[bip] Mr [bip]

PROCES-VERBAL de l'Assemblée Générale extraordinaire du 04/04/2011

 

Association [bip]
L'an deux mille onze, le quatre avril à 17 heures, les membres de l'association, se sont réunis au  palais des congrès Micropolis de Besançon sur convocation du conseil d'administration en date du 22/02/2011 L'assemblée est présidée par Mme [bip] en sa qualité de présidente.

Le secrétariat est assuré par M [bip]

La présidente constate que 232 membres sur 1052 sont présents ou représentés ; le nombre total de voix est ainsi de 232,

232 personnes vont décider pour 1052 ... belle preuve de démocratie et de représentativité !

Mme la Présidente déclare alors que l'assemblée est régulièrement constituée et peut valablement délibérer et prendre des décisions à la majorité requise.

Puis, la président rappelle que l'ordre du jour de la présente réunion est le suivant :

• Approbation du changement d'adresse du siège sociale de l'association

• Modification des statuts la présidente ouvre le scrutin sur les résolutions figurant à l'ordre du jour :

PREMIERE RESOLUTION

Approbation du changement d'adresse du siège sociale de l'association adopté à l'unanimité

DEUXIEME RESOLUTION

Après lecture des nouveaux statuts, l'assemblée générale les adopte à 250 voix favorables,1 ne se prononce pas et 1 voix défavorable Les nouveaux statuts ont été appliqués (200pouvoirs par membres ...) avant d'être votés, cherchez l'erreur !!!

Les adhérentes ne peuvent pas adhérer à 2 associations, curieux, en quoi est-ce gênant ? , ... et la liberté dans tout çà ???

Me Sallé Anne Laure s'opposant a la durée de mandat de la présidente ainsi qu'au nombre de pouvoirs attribués à tout membre adhérent une seule adhérente intéressée à la vie de l'association ? Pourquoi est-ce la seule citée ???

Aucune autre question n'étant à l'ordre du jour et personne ne demandant plus la parole, la séance est levée à 18h20. 

De tout ce qui précède, il a été dressé le présent procès-verbal, signé par la présidente et le secrétaire.

La présidente Le secrétaire

Me [bip][bip]

 


 

Une chose extrêmement surprenante, est la tenue d'une assemble générale s'appuyant sur des statuts votés en assemblée générale extraordinaire, ayant eu lieu après cette AG !

De plus, une adhérente nous a contacté, pour nous dire que ses questions et ses oppositions n'ont pas été consignées dans les procès verbaux ...

Ceci constitue quelques irrégularités supplémentaires sur la validité de ces assemblées générales.

 

Autre problème : certaines adhérentes radiées abusivement de l'association [bip],  n'en étaient pas moins donatrices. A ce titre, elles ont un droit de regard sur les comptes, droit qu'elles n'ont jamais obtenu !

 

Au vu de ces comptes-rendus, très incomplets, notamment le rapport financier, l'absence de budget prévisionnel, le manque de démocratie et de représentativité, je vous rappelle : une trentaine d'adhérentes présentes représentant 232 adhérentes sur 1052 !!!, tout ceci laisse planer des doutes sur la gestion de cette association, la main mise de quelques unes sur l'association.

Quelle valeur accorder à la tenue des ces 2 assemblées générales ?.  

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires ...

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 21:30

Avant hier, nous avons eu une fausse joie, l'association [bip] "semblait" avoir mûri, elle annonçait la création d'un nouveau forum. :0004:

 

En effet, suite à de nombreuses critiques d'adhérentes et non adhérentes : Il lui était reproché un manque de crédibilité vis à vis des autorités, un vocabulaire plus que limite allant jusqu'à insulter le ministre de la santé, l'AFSSAPS ainsi que certains chirurgiens, une incompréhension de certaines publications et une campagne de désinformations auprès des victimes ...:0009:

 

Nous espérions que ce nouveau forum répondrait à l'attente des victimes, à savoir accueil et informations, que les mêmes erreurs ne se reproduiraient pas.

Nous attendions une remise en question et un nouveau départ, important quant à la crédibilité des victimes, qui méritent autre chose que l'irrespect, maître mot de l'ancien forum. :0028:


Point positif, le forum est plus clair et montre une volonté d'information, inspiré clairement d'autres sites que nous ne nommerons pas, mais l'effort est louable ! :0038:

 

Nous pensions que les querelles stériles et improductives pour les victimes cesseraient. 

 

Mais, nouvelle déception ... rien a changé !  :0094:

 

Dès la présentation, nous sommes édifiées. :0037:

 


 

Nos actions judiciaires

de [...] » 18 Avr 2011 19:13


L'association est à l'origine de miliers de plaintes individuelles déposées par nos membres a l'encontre de P.I.P. et des ces ex dirigeants.Et afin de faire taire ( oui c'est beau de rever lol ) les mauvaises langues d'un autre forum qui s'evertue a nous faire passer pour des incapables (Nous pourrions aussi parler de diffamation) je précise qu'il est normale que la fameuse cellule 13 de Marseille n'est pas nos plaintes puisque celles deposées par notre biais sont deposées DIRECTEMENT par nos avocats aupres du procureur en charge de l'affaire....
Attaque, mensonge et désinformation : En effet, la cellule "prothèses 13" est chargée par le Procureur de Marseille de centraliser TOUTES les plaintes concernant cette affaire. Appelez-les, ils vous le confirmeront, vos plaintes ne sont pas complètes 
et donc enregistrées telles quelles. La gendarmerie conseille de déposer plainte contre X par l'intermédiaire de la lettre plainte (voir iciet non contre les dirigeants de PIP uniquement, car c'est au Procureur qu'il revient de poursuivre les présumés coupables. La plainte de [bip] n'est donc pas dirigée en autre contre les employés de PIP qui étaient au courant et donc complices de ce scandale (Cf article). J'ai vérifié pour ma plainte déposée par le biais de l'association, elle n'était pas enregistrée comme beaucoup d'autres et j'ai du la refaire par l'intermédiaire de la lettre plainte. 


Nous avons déposé plainte contre l'AFSSAPS et le TUV car nous estimons que ces 2 organismes n'ont pas fait correctement le travail de controle qui aurait pu éviter cette fraude mondiale et par la meme occasion de mettre en danger des miliers de victimes ...
Revenons encore sur ce sujet, l'AFFSAPS et le TÜV n'ont fait que respecter leurs procédures, certes à revoir puisqu'elles ont permis à cette fraude d'avoir lieu (Cf F.A.Q). A noter que ce n'est que notre avis. 

 

 


 

L'association a maintenant un administrateur qui a lui aussi écrit un message édifiant ...




de [...] » 20 Avr 2011 15:51

Bonjour à toutes

Je tenais à faire une petite précision sur la mise en place du nouveau forum de partage et d'entraide.
Ce forum vous permet de partager en toute liberté vos questions et vos connaissances concernant l'affaire des porteuses de prothèses P.I.P

 
Mais depuis plusieurs mois, certaines personnes mal intentionnées sur internet se permettent d'utiliser ou de citer le nom de l'association à des fins qui n'ont rien à voir avec la défense des porteuses de prothèses.(encore de la diffamation)Ces personnes, au lieu de faire avancer le sujet sujet, critique a tout va les actions ou la manière de faire de l'association et ne font en rien avancer notre combat qui est pourtant le même. Ces personnes mal intentionnées (radiées abusivement de l'association [bip]) veulent simplement informer les femmes de la désinformation dont elles sont victimes sur le forum [bip] et leur ouvrir les yeux. A noter qu'il n'y a aucune vengeance personnelle.

 
Il ne faut pas oublier une chose importante ! Le but du forum est de parvenir a nos objectifs, de vous informez et de vous mettre en garde sur ce fléau. Et non de se vouer à une guerre des sites. Il n'y a aucune "guerre", il n'y a que de la désinformation et peu de réflexion !

 

Nous avons mieux a faire que d'épiloguer sur des sujets vaseux avec ses personnes, c'est pourquoi au vue de leurs interventions, masquées et répétées, sur l'ancien forum [bip], l'accès à celui ce nouvel espace est restreint pour les non adhérentes, elles peuvent toutefois y poster mais leurs messages devront être approuvés par l'équipe d'administration, se qui vous garanti un forum calme, clair et paisible, et ce qui nous permet de nous occuper des choses importantes au lieu de perdre notre temps à répondre a ses personnes dont l'unique but est de discréditer l'Association [bip]. à tout prix. Encore un mensonge, ces personnes n'ont rien contre l'association, il ne devrait y en avoir qu'une seule pour être plus efficace, mais travailler ensembles semble extrêmement difficile.

 

Je précise et insiste sur ce point: 

l'Association [bip] ( [bip]. de son diminutif ) est uniquement basée sur ce forum !

 
Ormis nos pages facebook , et le portail Wifeo,aucun autre site ne représente notre association !!

 

Ne vous fiez donc pas à ce que vous pourrez trouver sur le net. Autrement dit, vous êtes les seuls à détenir la vérité ???

 
Pour toutes questions ou autres demandes, vous pouvez contacter [...], elle se fera un plaisir de vous aidez et de vous orienter dans vos démarches.


Amicalement, [...]

 


 

Espérons au moins que les bannissements abusifs ne seront plus à l'ordre du jour, que la liberté d'expression sera respectée et que chaque victime pourra poser des questions et avoir des réponses argumentées.

 

Après tout, les victimes sont des adultes et chacune est libre d'adhérer, de croire et de se laisser manipuler. :0007:

 

Quant à nous, nous continuerons notre collaboration avec les autorités sanitaires, juridiques et les chirurgiens afin de défendre au mieux les intérêts de TOUTES les victimes, et pas seulement celles qui nous soutiennent. 

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Victime de prothèses PIP - dans Vie associative
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:49

Une victime vient de me faire passer un article très bien fait et qui colle tellement à l'actualité que je ne résiste pas à vous le mettre en ligne.


Évidemment, toute ressemblance avec une personne ou une association connue, est purement due au hasard !

 

 

6 bonnes raisons de fuir votre association loi 1901

(Source Association1901.fr)


Dans notre petit sondage à propos des difficultés rencontrées par vos associations loi 1901, c’est la difficulté à recruter des bénévoles qui est citée en premier lieu (26%). Lorsque j’entends les gens se plaindre  de ce problème, je leur demande toujours si la cause du problème ne peut pas se situer dans leur association et l‘image qu’elle donne aux candidats bénévoles.

Souvent, on reconnait que la situation interne n’est pas optimale pour accueillir de nouveaux entrants. Voici quelques cas de figure qui peuvent expliquer la difficulté à recruter de nouveaux bénévoles.

 

1/Votre association est un champ de bataille permanent.


En arrivant dans votre association, on se croirait dans une cour de récréation. On entend surtout parler de querelles et de disputes. Les nouveaux entrants sont mis en demeure de choisir un camp et ils assistent éberlués à d’incessants conflits de personnes. Ce qui occupe surtout les gens dans votre association, c’est ce que Truc a dit de Machin quand Bidule lui a répété ce que Machin pensait de lui.

Les bénévoles motivés fuient les associations au climat pestilentiel.


2/Dans votre association, l’organisation est stalinienne


On explique aux nouveaux « qu’au début ce n'est pas très drôle » mais que l’avancement se fait à l’ancienneté aussi bien qu’au mérite.  Dans votre association, le fonctionnement institutionnel est ésotérique, les finances obscures et (la plupart des) décisions secrètes. Chacun tient sa place et les nouvelles idées ne sont pas forcément les bienvenues. Ceux qui posent des questions ou avancent des idées sont vite isolés puis poussés vers la sortie (à moins qu’ils aient disparu après la deuxième réunion).

Les bénévoles fuient les associations totalitaires (ou enfin ceux d’entre eux qui ne sont pas masochistes).


3/Dans votre association, il n’y a pas (plus) de vrais projets


La structure tourne en rond depuis un moment. Le projet associatif n’en finit plus d’émerger ou s’est épuisé depuis un certain temps. Il vous manque les idées, le réseau relationnel ou tout simplement l’énergie pour proposer aux personnes un projet viable et motivant. Les activités sont stériles et on passe l’essentiel de son temps en interminables réunions qui ne débouchent sur aucune décision, aucune action concrète

Les bénévoles fuient les associations où il ne se passe rien.


4/Dans votre association, on a tendance à se planter


Votre association programme des spectacles mais personne ne colle les affiches. Vos activités se déroulent sur le terrain socio-culturel mais votre nom est inconnu des services municipaux. Votre projet consiste à aider des populations du sud mais vous n’avez qu’une idée très vague de leurs besoins et de leur mode de vie. Votre grande manifestation sera l’évènement culturel de l’année mais vous n’avez pas 50 personnes qualifiées à qui envoyer les invitations.

Dans votre association, on « bidouille » et c’est souvent raté.

Les bénévoles fuient les dirigeants incompétents.


5/Dans votre association, c’est tous les jours la crise


Dans votre association, on ne parle que d’argent. En tant que dirigeant, votre mission consiste à expliquer à tous ces gens à quel point les choses vont mal, les temps sont difficiles, les bonnes volontés clairsemées. A chaque occasion, vous pleurez misère et à vous entendre, dans votre association, c’est tous les jours le dernier jour.

Les bénévoles épanouis fuient les dirigeants geignards


6/Dans votre association, il n’y a plus de place pour les bénévoles


Votre association emploie un effectif salarié suffisant pour porter ses chantiers. Un petit cordon de bénévoles tente tant bien que mal de continuer à cerner les activités, mais au quotidien, tout est pris en charge par une équipe de professionnels parfaitement qualifiés. L’organisation ne prévoit pas de place pour les bénévoles, hormis les dirigeants qui dans les faits n’ont ni pouvoir, ni réel droit de regard.

Votre association est professionnalisée mais vous avez perdu le contrôle ; ce sont les salariés qui la pilotent. En tant que dirigeant, vous assumez la responsabilité d’une structure dont vous n’avez plus le contrôle. Ne vous demandez pas pourquoi vous trouvez si peu de monde pour venir partager ces responsabilités.

 

 

En effet, rejoindriez-vous une association ? 

Je ne vois pas quoi modifier, extraits de statuts d'association, accessibles à toute personne qui en fait la demande en préfecture, à part 2 détails.

- dont la présidente est "élue" pour 8 ans

- exclue les membres qui oseraient appartenir à une autre association

- où chaque adhérent peut avoir 200 pouvoirs lors des assemblées générales sans qu'aucun quorum (nombre d'adhérents minimum présents ou représentés) ne soit requis pour valider les décisions prises

- où les comptes ne sont pas publiés

 

Personnellement, je suis très attachée au monde associatif et je respecte ses valeurs, mais dans une telle association, j'aurai l'impression de rentrer dans une secte totalitaire.

 

Mais heureusement, il existe d'autres associations où on sait comment intéresser ses adhérents, voici quelques recettes. (source Association1901.fr)

 

Bien sur, toute ressemblance avec une autre association est purement fortuite ! 

 

Remercier


Au commencement de la reconnaissance -première motivation de l’engagement des bénévoles-, il y a quelques chose d’extrêmement simple, de totalement gratuit pour l’association et de tellement facile à mettre en œuvre : DIRE MERCI.

Remercier les bénévoles devrait être un réflexe systématique des dirigeants. Une fois le travail effectué, la réunion terminée, le projet mené à bien, le remerciement et la congratulation sont indispensables pour restituer à l’engagement volontaire des personnes sa vraie nature, à savoir un don.


Dire ce que l’on fait


Ne pas communiquer sur ses missions et ses taches de dirigeant bénévole est une autre erreur grave de management dans l’association. Il ne s’agit pas de rendre des comptes en permanence, ni de justifier son emploi du temps, mais de donner à tous ceux que cela intéresse une vision juste et claire de la manière dont vous conduisez le projet associatif et les affaires de l’association au quotidien.

En se coupant de sa « base », en s’isolant de ses collègues, le dirigeant bénévole étouffe la dynamique collective, fragilise sa position et se prive des soutiens dont il aura tôt ou tard besoin.


Faire la fête


La dimension festive est trop souvent absente du fonctionnement associatif. Quel que soit l’objet de votre association, elle gagnera à organiser des moments de détente, en marge des activités, où l’on pourra se retrouver dans un cadre agréable pour parler d’autre chose que « l’assoce » et apprendre à mieux se connaître, bref sortir un peu de la routine.

 

Donner la parole


Dans certaines associations, ce sont quelques personnes qui détiennent le monopole de la parole, toujours les mêmes.  Parce qu’ils ont une « grande g… » ou que leur légitimité est bien installée, ils confisquent à leur profit le moindre espace d’expression.  Ces associations fonctionnent avec des rôles bien distribués (pensez à l’éternel opposant, dont on attend à chaque AG la prise de parole), dont les gens n’osent plus sortir et qui sclérosent l’association dans une démocratie de façade.

Souvenez que prendre la parole n’est pas facile pour tout le monde et que ceux qui se taisent dans les réunions ou les débats ne le font pas toujours parce qu’ils n’ont rien à dire, mais quelques fois aussi parce que rien n’est arrangé pour faciliter leur prise de parole.

 

Faire circuler les fonctions et les rôles


Je suis membre d’une AMAP. Tous les vendredi se déroulent la « distribution » où les adhérents viennent chercher leurs produits alimentaires. Cette distribution est prise en charge par des bénévoles, jamais les mêmes, qui jouent « à la marchande » pour l’occasion. Je suis toujours fasciné de constater à quel point ces distributions se passent dans la joie et la bonne humeur, sans aucune friction, quelle que soient les circonstances.

Il ne viendrait à l’idée de personne de se plaindre ou grogner parce que les choses ne vont pas assez vite. Je pense que c’est tout simplement parce que chacun sait que la semaine prochaine, c’est lui qui sera derrière le comptoir à s’emmêler les pinceaux avec le listing des commandes ou la calculatrice.


Et vous, quelles bonnes résolutions avez-vous pris pour manager votre association en 2011 ?

 


 Article écrit par Victime de prothèses PIP

 

Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Vie associative
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 15:06

Votre association vous invite à son assemblée générale annuelle. Vous travaillez, vous êtes malade, en vacances, bref, vous ne pouvez pas y aller ! :0094:

 

Eh bien, il y a plusieurs solutions ...

 

Soit, vous ne vous intéressez pas à la vie de votre association et à sa représentativité, :0009: et dans ce cas, pas de problème, vous n'avez rien à faire, les autres décideront pour vous ! :0007:

 

Soit, vous vous sentez concernée par ce qui s'y passe, après tout, cette association vous représente, et dans ce cas, il va falloir vous faire représenter. Donc, vous allez donner un pouvoir à une autre adhérente qui votera pour vous.

 

Et là, encore plusieurs possibilités : Vous avez entièrement confiance dans la gestion et les décisions qui sont prises, alors pas de problème ... vous donnez votre accord pour tout approuvez. :0044:

 

Mais, peut-être que vous n'êtes pas forcément d'accord avec tout ou que vous avez des doutes sur la gestion ou bien encore que les actions entreprises ne vous satisfont pas totalement. Alors là, et bien il faut vous renseigner et demander à pouvoir consulter un certain nombre de documents avant de donner vos consignes de vote. :0037:

 

Après tout, donner son pouvoir, ce n'est pas donner un chèque en blanc !

 

Il est normal que vous puissiez savoir ce pour quoi vous allez voter.

 

Interrogez la présidente de l'association ... normalement vous avez dû recevoir l'ordre du jour vous indiquant les sujets qui vont être abordés lors de l'AG.

 

Demandez-lui le bilan des actions de l'année écoulée, vous aurez à voter son "rapport moral", qu'elle vous explique également ce qu'elle envisage l'année suivante.

 

Vous pouvez demander à consulter les comptes, après tout, il est normal que vous sachiez quelles ont été les ressources de l'association et comment elles ont été utilisées, vous aurez à approuver la gestion des finances. Vous vérifiez bien vos comptes personnels et vos relevés bancaires, vous ne faites pas entièrement confiance à votre banque, des erreurs sont toujours possibles !

 

Le trésorier doit présenter pour approbation le budget prévisionnel pour l'année suivante, vous devez pouvoir le consulter aussi.

 

Voter lors de l'assemblée générale vous engage, vous approuvez ou désapprouvez ce qui a été fait ou prévu. Selon la participation des adhérentes présentes ou représentées, les directions que vont prendre l'association peuvent être radicalement différentes.

 

Si par hasard, ces documents vous sont refusés ... eh bien là, il faut vraiment se poser des questions ! Si tout est clair, il n'y a aucune raison de cacher quoi que ce soit.

 


Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Vie associative
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 20:12

Article pour faire travailler vos neurones ! :0040: et répondre aux nombreuses questions que vous me posez depuis quelques jours. :0038:

 

Dois-je adhérer à une association ?  

Comment choisir celle qui répondra à mes attentes ?

 

Pour les autorités sanitaires, les chirurgiens, les autorités judiciaires, la presse et tous les acteurs qui pourraient intervenir dans cette affaire, avoir un interlocuteur unique, en l'occurrence la présidente d'une association, simplifie les choses.

 

Bien sur, la personnalité de la présidente est primordiale ...


Faut-il une présidente agressive et qui "tire sur tout ce qui bouge" ou une présidente plus réfléchie, qui modère ses propos et propose des solutions ?

Consulte-elle ses adhérentes avant de prendre position ou de faire une action au nom de l'association ? 

Est-il judicieux de désigner l'État comme responsable au lieu des dirigeants de PIP, de l'accuser de discrimination parce que les femmes ne sont pas toutes prises en charge de la même façon ? Est-il approprié de s'associer aux ex-employés de PIP ?

Ou vaut-il mieux une présidente qui se pose des questions, enquête, vérifie les informations, collabore avec tous les acteurs du dossier afin de trouver des solutions pour qu'un tel scandale sanitaire ne se reproduise pas et que les victimes soient reconnues et entendues ?

 

Il ne faut pas perdre de vue que cette personne représente les victimes, donc vous devez vous "reconnaître" dans sa façon d'être et ses prises de position ... elle vous entraîne dans son sillon et inévitablement, vous êtes mises dans le "même sac" !

 

Autre point très important, l'association, proprement dite.

- L'association est-elle déclarée en préfecture ? 

Les objectifs de l'association : Sont-ils clairement décrits ? L'association explique-t-elle précisément ce qu'elle cherche à obtenir ? Précise-t-elle comment elle compte y arriver ?

Les statuts de l'association : Ils doivent avoir été déposés en préfecture lors de la création de l'association. Pour qu'elle puisse correctement et démocratiquement agir, les statuts doivent décrire dans les moindres détails les règles de fonctionnement : La composition du bureau, le nombre de membres du conseil d'administration, les modalités de renouvellement de ce dernier, le quorum (nombre d'adhérents présents ou représentés) requis pour que les décisions prises en assemblée générale ordinaire soient valables, le nombre de pouvoirs qu'un adhérent peut cumuler au maximum, les possibilités et les conditions pour réunir une assemblée générale extraordinaire, les conditions d'adhésion et d'exclusion des adhérents, la dissolution de l'association.

 

Toutes ces informations doivent être disponibles pour toute personne en faisant la demande avant son adhésion.  

 

Comment voulez vous qu'une association fonctionne normalement si tous ces éléments ne figurent pas dans les statuts ?

Imaginez les décisions que peut prendre le bureau s'il n'y a pas de quorum pour l'assemblée générale, si les adhérents peuvent cumuler plusieurs centaines de pouvoirs, qui plus est, si les "têtes" de l'association récupèrent ces pouvoirs ?... Il suffit de 2 à 3 personnes pour bloquer l'association et instaurer une sorte de "dictature". :0007:  

Surtout si ces articles, non déclarés en préfecture, sont sortis du chapeau juste avant l'assemblée générale !

 

Informez-vous et faites votre enquête car malheureusement nous ne pouvons vous en dire plus, sous peine de diffamation ... nous avons déjà reçu des "menaces". :0009:

 

Ensuite regardez les moyens de communication de cette association.

 

Quels moyens utilise l'association pour nous défendre ? Par exemple, est-ce la médiatisation ou la collaboration active avec les autorités de santé et les acteurs de l'affaire ? 

La médiatisation à outrance est-elle bénéfique aux victimes ? 

Lorsque celle-ci est bien utilisée par la représentante de l'association, par sa pondération, son esprit de synthèse et d'analyse, cela ne peut que "servir notre cause". (cf : le reportage d'Envoyé Spécial)

A contrario, rappelons nous simplement, à titre non exhaustif, que l'annonce de dépôt de lettres de créances en masse nous a empêché de nous porter créancières de la société PIP. (cf : Témoignage de Murielle)


Aujourd'hui, chaque association a son forum ... :0038:


Parcourez-les, regardez leurs fonctionnements, la liberté d'expression, les réponses aux questions posées ...

Est-il normal de se faire "bannir d'un forum" simplement parce que vous demandez des explications sur une action ou une prise de position de l'association ? 

Est-il étonnant dans ces conditions que les adhérentes d'une association appellent la présidente d'une autre pour avoir les réponses qu'elles n'osent pas poser par peur de se faire bannir ? 


 

Je ne cherche en aucun cas à défendre ou accuser une association plus qu'une autre, mais je m'efforce de vous donner les critères de jugement pour que vous fassiez votre choix en toute connaissance de cause.


A ce jour il existe 2 associations, dont les liens sont sur notre page d'accueil, consultez leurs sites afin de vous faire votre propre opinion.

 

Personnellement, au début, j'ai adhéré, comme beaucoup, à l'association [bip]car c'était la seule. Lorsque je suis arrivée sur le forum [bip], un "post" parlait de femmes qui se retrouvaient bannies pour avoir créer une autre association. J'ai compris bien plus tard malheureusement, que ces femmes, ne se retrouvant pas non plus au sein de [bip], venaient de créer le MDFPIP. Préoccupée par mes problèmes de santé, je me remettais d'une réintervention, je ne me suis pas posé plus de questions.

Au cours de l'été, j'ai posé des questions sur certaines actions de l'association et j'en ai été radiée, (comme une dizaine d'autres femmes), sans motif valable à mes yeux, parce que je me serais rendue coupable, d'après [bip], "d'acte nuisant à l'association". Nous n'avons pas obtenu plus d'explications ! 


Aujourd'hui, j'ai rejoins le MDFPIP, association qui correspond plus à mes attentes et dans laquelle je me sens beaucoup mieux représentée. De plus, au sein de cette association, chacune peut bénéficier des services, de l'accueil et des informations sans avoir besoin d'adhérer. D'ailleurs je vous rappelle que son assemblée générale est ouverte à tous. (voir article)

  

 

Remarque : Je vous rappelle que pour déposer plainte et être reconnue comme victime, il n'est pas obligatoire d'appartenir à une association. Dans notre cas, ce sont des plaintes individuelles qui sont déposées et enregistrées. Attention, il ne faut pas confondre les actions collectives et les plaintes collectives, qui n'existent pas aux yeux de la loi française.

Pour se faire entendre, plus nous serons nombreuses à avoir déposé plainte, plus nous serons entendues et mieux nous serons considérées. :0031:

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Vie associative
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 18:46

:0016: Le Mouvement de Défense des Femmes Porteuses d'Implants et de Prothèses organise son assemblée générale le vendredi 13 mai 2011 à partir de 19 heures.

Cette association vient de nous envoyer son invitation, elle est ouverte à tout le monde.



 

INVITATION DU MDFPIP

 

 

Le MDFPIP organise son assemblée générale ordinaire, le vendredi 13 mai 2011, à partir de 19 heures, à la salle des fêtes de la mairie de La Farlède, dans le Var.

Une assemblée générale annuelle est l’occasion pour les responsables d’une association de faire le point sur les actions menées durant l’année écoulée, de prévoir et de planifier les actions futures, de présenter et de faire valider les comptes de l’association, d'organiser les élections des membres du bureau et du Conseil d’Administration, etc, .... 

Votre avis et votre présence nous importent. 

C’est pourquoi, dans un souci de clarté et de transparence, le MDFPIP souhaite ouvrir son assemblée à tous et à toutes (adhérents et non adhérents, porteuses d’implants et de prothèses PIP ou non). 

Pour vous accueillir au mieux, nous vous demandons de vouloir bien nous confirmer votre présence avant le 15 avril 2011 par mail (murielle.ajello@mdfpip.com).

Merci par avance de l'intérêt que vous nous porter et de votre confiance.

 


 

Un grand merci pour cette invitation et son esprit d'ouverture. :0004:

 

 

Article écrit par Victime de prothèses PIP


Repost 0
Porteuses de prothèses mammaires pip - dans Vie associative
commenter cet article

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 338

Visiteurs uniques : 163 913

Pages vues : 365 089

Commentaires : 1432