Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 15:47

AFSSAPSansm logo

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux ans de retard 

entre 6 445 et 10 466 femmes

auraient pu être épargnées !

 

Médiapart révèle ce matin (ici) (article payant) qu'un rapport interne et confidentiel de l'agence de santé (AFSAPPS à l'époque) fait état d'un retard dans la gestion de ce scandale sanitaire.

 

En effet, le rapport officiel remis à Xavier Bertrand le 1er février 2012 (ici) analysait les différentes étapes qui avaient conduit à la suspension de mise sur le marché des prothèses PIP en mars 2010 ... Il aurait été édulcoré, des éléments importants de matériovigilance auraient été enlevés, de même que les analyses du gel frauduleux.

 

Michel De Pracontal, journaliste à Médiapart, affirme que les alertes étaient connues dès 2006 et qu'en 2007 voire en 2008 au plus tard ces prothèses frauduleuses auraient du être retirées du marché : soit entre 6445 et 10 466 femmes épargnées!

 

De plus, l'état et les autorités sanitaires auraient minimisé les conséquences sur l'organisme et auraient tardé à recommander l'explantation de ces implants dangereux.

 

Nous attendons toujours le démarrage de l'enquête de suivi épidémiologique au long cours des porteuses de prothèses PIP afin d'évaluer les effets des produits industriels toxiques contenus dans ces prothèses.

 

Pour ceux et celles qui ont assisté au procès à Marseille, nous avions clairement ressenti ce retard ... Mais nous n'avions eu aucune preuve.

 

Ce rapport confidentiel a été saisi à l'ansm par la juge d'instruction Annaïck Le Goff, dans le cadre de la procédure en cours pour blessures et homicides involontaires.

 

Espérons que les manquements de l'agence sanitaire seront relevés par la juge et que l'agence sera mis en examen et sommée de s'expliquer.

 

L'ansm, qui a cautionné ce rapport, a remplacé l'AFSAPSS ... Souhaitons que les leçons seront tirées et que plus jamais un tel scandale ne se reproduira. 

 

L'état et les autorités sanitaires ont des comptes à nous rendre ... Rappel, nous n'avons toujours pas obtenu de rendez-vous avec un ministre de la santé ni de fond d'indemnisation ... Seule affaire de santé publique dans ce cas ... 

 

 

 

Article écrit par Victime de prothèse PIP


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Victime de prothèses PIP 24/10/2013 12:32

Bonjour Justine,

Désolée de vous répondre si tard mais j'étais à l'étranger.

Ce que je voulais dire concernant les doutes sur le retard, c'est que rien n'a été clairement identifié lors du procès.

Je vous rappelle qu'il s'agissait d'un procès pour "tromperie" et que comme nous l'AFSSAPS a été trompée, justification de sa place comme partie civile ! Je ne vois pas en quoi, elle nous a trompé
et aurait du être sur le banc des prévenus dans cette procédure ?

Par contre, sa responsabilité est évidente et j'espère qu'elle sera mise en cause dans le procès pour "blessures et homicides involontaires".

Concernant le procureur, il a organisé cette procédure, sans instruction, pour que nous n'attendions pas des années sans procès ... Celle en cours pour "blessures et homicides involontaires" ne
sera surement pas jugée avant 7 à 8 ans au mieux !

Je parlais de l'agressivité de Martin, sur certains forums, que vous ne connaissez peut-être pas ... Pas sur ce blog !

Je reconnais avoir été agressive lors de mon témoignage au procès, si vous connaissez mon histoire, il est facile de comprendre que je n'avais aucune envie d'épargner ces prévenus !

justine13 20/10/2013 18:42

@victime de prothèse PIP,
Je vous trouve très sévère avec MARTINE. Lorsque vous écrivez que vous aviez des doutes et pas de preuve pendant le procès concernant le rôle de l'ANSM dans notre affaire, vous sous-entendez que si
vous en aviez eu, vous n'auriez pas manqué de le faire savoir. Ou bien vous vous êtes mal exprimée.
J'ai assisté au procès sans interruption. Il a été clairement dit que l'Afssaps avait été alertée par des chirurgiens bien avant la découverte de la fraude. Le nom d'un chirurgien marseillais
lanceur d'alerte a même été cité. Beaucoup d'entre nous n'ont toujours pas compris pourquoi l'ANSM faisait partie des parties civiles, alors qu'elle aurait dû être parmi les prévenus. Les dernières
révélations ne font que confirmer ce que nous savions déjà. Certaines d'entre nous souhaitions même que le procès ne se déroule pas dans ces conditions.
Concernant le rôle du Procureur DALLEST dans le fiasco du procès, je vous rejoins sur ce point, il est incontestable.
Quant à l'agressivité de MARTINE, je note plus de la déception que de l'agressivité. En tout cas, elle est sans commune mesure avec l'agressivité dont vous avez fait preuve lorsque vous êtes venue
"témoigner" pendant le procès.

Victime de prothèses PIP 06/10/2013 19:46

Bonsoir Martin,

Je pense que vous n'avez pas tout compris ...

Le procès qui a eu lieu à Marseille était une action pour "tromperie" au sens commercial du terme ... Nous avons été trompées sur ce qui nous a été implanté.

Je ne vois pas en quoi l'agence de sécurité sanitaire nous a trompé sur le produit ...

Le fait qu'elle n'a pas réagit aux alertes est un autre problème qui sera traité dans le procès pour "blessures et homicides involontaires" que la juge instruit justement.

De plus, le procureur a fait une action pour qu'un procès ait lieu rapidement sans instruction au sens juridique du terme ... La juge d'instruction n'a été saisie qu'en décembre 2011 !

Je connais vos propos agressifs sur d'autres forums et ce n'est pas dans cet état d'esprit que nous ferons avancer les choses !

MARTIN 06/10/2013 14:08

Si seulement la Juge LE GOFF avait été la seule à traiter cette affaire depuis le début....
On aurait échappé au fiasco judiciaire et financier du procès du siècle du Parc Chanot orchestré par le Procureur Dallest !
Nous savions toutes avant l'ouverture du procès que les principaux responsables n'étaient pas sur le banc des prévenus.
Alors, arrêtez de vous justifier en prétextant que vous n'aviez pas de preuve.
PATHETIQUE !

Icone rssIcone facebook

 

 

 

 

 

Cliquez sur ENQUÊTE ci-dessus, quelques minutes pour évaluer l'information reçue avant votre implantation de prothèses mammaires?

Quelle que soit la marque de vos implants.

 

PIP : Sur la bande FM

Ecoutez les dernières informations
concernant l'affaire PIP ...

L'affaire PIP : Les vidéos

Affiche vidéo

Visionnez ici les différents reportages

dédiés à l'affaire PIP ...

Statistiques

Date de création : 22/02/2011

Articles : 340

Visiteurs uniques : 168 200

Pages vues : 371 485

Commentaires : 1442